Une enseignante du Collège Elsa Triolet à Sant-Denis a été braquée par un ado, qui a brandit sur elle un pistolet de pacotille. « Il y en a un qui est entré en criant : c’est un attentat ! Il a braqué une arme factice sur moi, il a tiré en direction de mon visage. J’ai mis ma main et les billes ont atterri sur ma main. J’étais dans la sidération parce que je ne connaissais pas l’individu. » Cette femme est en état de choc. Ses collègues ont décidé hier d’aller manifester. Une telle situation s’est déjà déroulée dans le département. Elle démontre à quel point la situation s’est détériorée. Pour beaucoup d’élèves le seul fait de déclarer, où ils vont à l’école, est un constat d’échec. Cette situation grave ne peut pas excuser une telle action. Est-ce en quelque sorte un cri d’alarme ? Ou est-ce qu’une bravade d’un jeune en déshérence ? Il démontre qu’il y a urgence pour l’État de remettre à plat ce que je nommerais « le mal des banlieues ». Depuis des années il est question de réformes, de projets. Ceci tout particulièrement dans le domaine de l’enseignement. Le but recherché est de rééquilibrer la situation des jeunes de ces cités par rapport à la moyenne nationale en ce qui concerne la qualité des cours et les chances de réussite. Malgré les bonnes intentions on est loin du compte. Le professeur est confronté directement à cette situation, même si lui-même, n’est qu’un pion sur l’échiquier. Il n’a pas d’emprise directe sur les méthodes scolaires, sur le rôle sociologique du collège par rapport à son environnement direct. Même si on le nie parfois, il ne peut être qu’un exécutant. Cela met à mal son autorité par rapport aux élèves, qui attendent de lui bien plus que ce qu’il est en mesure d’offrir. Weiterlesen

Que d’âneries ne faut-il pas entendre, lorsque des fondamentalistes comme Mike Pence, le vice-président des États-Unis, ou l’ex-pape Benoît XVI parlent des relations sexuelles des hommes et des femmes. L’étoile montante du Parti Démocrate, Pete Buttigieg, a dénoncé « le grand moraliste » qu’est Mike Pence, l’accusant avec raison de discrimination contre les homosexuels. Le candidat à la présidentielle l’est. Il a épousé son compagnon et ne cache pas sa profonde foi. Pour lui ses rapports intimes ne peuvent pas être qualifiés de péché, comme le font les fondamentalistes lorsqu’ils parlent des rapports entre hommes et hommes ou femmes et femmes. Ces derniers vivent encore dans un temps, où on croyait pouvoir extirper à coup de fouet de telles tendances. Ceci au 21ème siècle, où il est reconnu, que l’homosexualité est le plus souvent innée. Mike Pence vit sur une autre planète semble-t-il et a pris Dieu en otage à des fins politiques. L’autre événement frisant l’idiotie, est l’article que Benoît XVI a écrit au sujet de la pédophilie au sein de l’Église, qui serait due au dévergondage de toute la population allemande à partir de Mai 68. D’après ce que j’ai compris, l’ex-pape partait du principe que dans les années 50 nous avions affaire à une société prude, bien-pensante, éloignée de toutes tentations. Il a fallu que des êtres dévoyés comme Beate Uhse – la reine du porno allemand – ou Oswalt Kolle – un journaliste ayant fait des films pour déniaiser la jeunesse de son pays -, aient commis le sacrilège de parler de fesses, pour que des millions de personnes se mettent à pécher. Et l’Église? Elle n’a évidement pas de couilles ou de nichons, la pauvre. Elle est la victime d’un mouvement orchestré par Satan, qui n’avait qu’un but, jeter le discrédit sur des millions d’agneaux qui n’avaient pas d’envies érotiques. Weiterlesen

Alexa d’Amazon est-elle une bonne copine ? J’en doute. Je connais cet appareil qui répond à un grand nombre de questions. Il s’agit d’une voix de femme, qui a pour but de personnaliser les contacts. Contrairement à l’internet, qui remplit les mêmes conditions, Alexa, qui à première vue est un gadget, est en fait une espionne. Elle est en mesure d’enregistrer ce qui se dit dans la sphère professionnelle ou privée et ceci sans qu’on lui demande de le faire. Dans un article publié à ce sujet, Bloomberg déclare : « Amazon.com emploie des milliers de gens dans le monde pour aider à améliorer l’assistant numérique Alexa qui sert à sa gamme d’enceintes Echo. L’équipe écoute des enregistrements vocaux captés dans les foyers et les bureaux des propriétaires d’Echo. Les enregistrements sont transcrits, annotés puis réintroduits dans le logiciel, afin d’éliminer les lacunes dans la compréhension par Alexa de la parole humaine et de l’aider à mieux répondre aux commandes. » Dans un premier temps une telle démarche semble être logique, mais en regardant de plus près, la vrai dimension d’Alexa ne peut que faire frisonner. Il est vraiment question d’une mainmise complète de personnes ciblées. Il peut s’agir de décideurs ou d’autres acteurs de la vie publique. Un bon moyen de les faire chanter lorsqu’il s’agit de bribes de conversation. Dès que le mot Alexa est prononcé, la machine se met en route. Il est évident qu’Amazon déclare haut et fort que personne ne veut manipuler la vie intime des personnes concernées. « Les employés n’ont pas d’accès direct à l’information qui peut identifier la personne ou le compte dans leur travail. Chaque information est traitée de façon hautement confidentielle et nous utilisons une authentification à plusieurs facteurs pour restreindre l’accès, du chiffrement de service et des audits de notre espace de contrôle pour la protéger » Weiterlesen

Et vlan, nous revoilà parti pour le 31 octobre. De la bricole à tout casser ! Je parie que Theresa May ne réussira pas à convaincre Westminster du bien fondé de l’accord de divorce négocié depuis deux ans avec l’UE. Je le dis sans détours, j’aurais préféré que le Royaume Uni quitte demain notre communauté. Je n’arrive plus à prendre au sérieux ce qui se passe actuellement à Londres. Le parti travailliste, qui préconise que l’Angleterre reste dans l’union douanière, ce qui serait le moindre des maux, ne trouvera pas une majorité, à moins d’un revirement total des Tories. Je pense que cette comédie a assez duré et que le peuple se prononce à nouveau, en partant des données actuelles, quelle option serait la meilleure. Cela impliquerait aussi, que Madame May démissionne et que des élections prématurées soient organisées. Cela aurait le mérite de clarifier la situation d’un côté comme de l’autre. Mais, comme je l’ai écrit à maintes reprises, je trouve toutes ces démarches plus ou moins avilissantes pour les sujet de sa gracieuse majesté, car elles sont une preuve évidente de faiblesse. Cela revient à dire que la fière Albion a d’ores et déjà perdu toute crédibilité. Un déni magistral en ce qui concerne l’efficacité de la démocratie la plus ancienne du monde. Je crains fort que le Brexit, comme nous le connaissons actuellement, donnera la preuve aux forces d’extrême-droite, que la démocratie, lorsqu’elle est laissé livrée à elle-même, est une productrice de gabegie. Je suis sidéré dans ce cas bien précis du manque d’efficacité, du désarroi qu’elle provoque. Weiterlesen

Ni le bleu-blanc de Benny Gantz, ni le Likoud de Benjamin Nétanyahou ont pu se démarquer. Nous nous acheminons vers un match nul, qui ne pourra pas être gagné dans les prolongations, bien plus dans les négociations de coalition. Il est plus que probable que la politique menée jusqu’à présent soit prorogée. Depuis que les travaillistes se sont effondrés dans ce pays qui avait été social-démocrate, ils ne remporteraient pas plus 8 sièges, les droites tous crins peuvent crier victoire. Avec Benny Gantz, qui s’appuie avant tout sur le centre-droit, il ne faudra pas s’attendre à un revirement. Ce qui est inquiétant est le fait que le cléricalisme dut au fanatisme religieux prenne Israël de plus en plus en otage. L’intention d’annexer des territoires palestiniens part d’une politique revancharde prônant le nationalisme. Même si certains commentateurs envisagent qu’il puisse avoir de nouvelles initiatives de paix, je n’y crois pas. Si la paix est la domination par la force de l’adversaire, je ni souscrirais en aucune manière. Il est complètement erroné de croire que sans un accord juste avec les Palestiniens, il puisse y avoir pérennité de l’État Hébreux. Les politiciens israéliens ne sont-ils pas en train de signer son arrêt de mort ? Je trouve déconcertant que le peuple n’ait pas compris ce qui se passe vraiment. Il aurait été temps de changer diamétralement de politique, mais je pense que le colonialisme prendra de plus en plus d’emprise dans ce pays. Le rejet des partis prônant une paix équitable est dû à l’échec ces dernières années des négociations. Et dire que les Travaillistes avaient une fois la majorité, qu’ils détenaient les rennes du pouvoir. Israël connaît en ce moment un boom économique sans précédant. Weiterlesen

L’Assemblée nationale vient de voter à une grande majorité l’instauration d’une taxe sur le numérique. Et ceci contre les réticences des États-Unis. La France est ainsi un pays pionnier en la matière. Le ministre de l’économie, Bruno le Maire, espère que bien des pays suivront cet exemple. Elle vise notamment des entreprises qui ont un chiffre d’affaire sur le numérique de plus de 750 millions dans le monde, 25 millions dans l’hexagone. « Il  s’agirait d’imposer de 3 % la vente de données à des fins publicitaires et la mise en relation des internautes par les plateformes. » selon les rapporteurs de cet article de loi. Une trentaine de groupe dont Meetic, Amazon, Airbnb, Instagram ou encore la française Criteo sont concernés. Cela pourrait rapporter à l’État 400 millions d’euros en 2019, puis 650 millions en 2020-2022. J’ai appelé une telle mesure de mes vœux depuis longtemps, car je trouvais parfaitement injuste, que des grands trusts, pour la majorité américains, soient plus ou moins exemptés d’impôts ou puissent qu’être imposable dans un pays comme l’Irlande, où pour des raisons fiscales, ils ont installé leurs sièges européens. Je pense que dans la guerre commerciale que veut nous imposer Donald Trump, nous ne devrions pas prendre des pincettes et faire volte-face avec des mesures pouvant vraiment faire très mal. Ceci dans le domaine numérique mais aussi celui de la haute technologie. Le président américain a brandi hier à nouveau la menace, qu’il voulait augmenter les taxes douanières en ce qui concerne Airbus. La pomme de discorde réside dans le fait, que ce géant de l’aéronautique reçoit des aides des États. N’en est-il pas de même indirectement pour Boeing ? « Notre objectif ultime est de trouver un accord avec l’UE pour mettre fin à toutes les subventions accordées aux avions commerciaux, qui sont contraires aux règles de l’OMC. Lorsque l’UE mettra un terme à ces subventions nocives, les droits de douane américains imposés pourront être levés », a dit le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer. Weiterlesen

Matteo Salvini, le sulfureux ministre de l’intérieur, veut ce matin lancer à Milan un appel aux nationalistes européens afin qu’ils s’unissent sous sa direction pour avoir une forte représentation au sein du Parlement à Bruxelles et à Strasbourg. „Nous voulons changer radicalement cette Europe, avec le bon sens et le goût du concret que nous sommes en train de démontrer en Italie. Notre objectif commun: une Europe qui donne la priorité aux peuples et non aux bureaucrates, aux banquiers, aux bien-pensants et aux bateaux de migrants clandestins. » Voilà pour le menu. Mais il n’y aura pas comme il était prévu la présence de Marine Le Pen, qui voudrait avoir le leadership, de Viktor Orban, dont le Fidesz fait encore partie du Parti populaire européen (les démocrates chrétiens) et des eurosceptiques polonais, pour qui la sympathie affichée de Matteo Salvini pour Vladimir Poutine est incompatible avec leur politique. Seuls présents seront l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), les Vrais finlandais et le Parti populaire danois. Pas de quoi pavoiser. Comme il était prévisible, les souverainistes ont du mal à s’unir, malgré la grande admiration qu’ils portent pour le ministre de l’intérieur de la Péninsule. Notre seule chance contre la montée des néofascistes est leur division. Mais combien de temps cela durera-t-il encore ? Il est évident que ces partis ne sont pas à une contradiction près. La question des relations avec Moscou a connu à nouveau un pic, cette fois-ci en Allemagne. Markus Frohnmaier, un jeune député de l’AfD au Bundestag, a été mis en demeure d’expliquer pourquoi l’administration présidentielle de Russie le considère comme un vassal à part entière, défendant les intérêts de Vladimir Poutine. En quelque sorte un représentant d’une nouvelle cinquième colonne, (Je pense à l’organisation secrète à la solde de Staline pendant la seconde guerre mondiale). Weiterlesen

Benjamin Nétanyahou vient de déclarer à trois jours des élections, qu’Israël était prêt à annexer les colonies juives se trouvant en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. « J’appliquerai la souveraineté [israélienne] sans faire de distinction entre les [plus grands] blocs de colonies et les colonies isolées » Plus de 600 000 colons y habitent. Depuis 1967 l’occupation de ces territoires par des Juifs est illégale vu le droit international. Il était prévu que si un État Palestinien devait voir le jour, les colonies devraient être dégagées et remisent aux nouvelles autorités. Jusqu’à l’ère Trump, les États-Unis soutenaient aussi cette thèse. Maintenant tout cela est plus vacillant, depuis que le Golan a été déclaré par l’administration américaine comme faisant partie d’Israël. Tout cela est de la piraterie. Il n’est alors pas nécessaire de protester contre l’annexion de la Crimée par la Russie de Vladimir Poutine, comme c’est le cas actuellement aux USA et en Europe. Si on laisse passer de tels actes, il aurait fallu reconnaître au cours de la Seconde guerre mondiale, que la France dans son ensemble ait appartenu au Reich et que ses habitants soient des sujets allemands. Vous me direz avec raison qu’une telle pensée est insensée, qu’elle est hautement immorale. Je suis malheureusement obligé de me poser la question, si Benjamin Nétanyahou n’est pas devenu nazi ? Il n’agit pas autrement que Hans Frank, le gouverneur général de la Pologne occupée. Cette nation a été considérée comme étant rattachée à l’Allemagne nazie, ce qui au niveau du droit international est une hérésie. Weiterlesen