Un enfant de 18 mois a été tué hier en Palestine par des colons félons. Un acte meurtrier que même l’ami de ces derniers qualifie de terroriste. Benjamin Nétanyahou porte, malgré son « indignation », une grande responsabilité. Il a toujours soutenu l’occupation illicite du territoire palestinien par des éléments ultra-radicaux. Qu’il ne fasse pas semblant d’en être touché. Je suis tout à fait de l’avis que ce meurtre, c’en est un, soit comme le souhaite Mahmoud Abbas porté devant le tribunal international de La Haye. Il s’agit d’un crime de guerre ! Incendier une maison et la barbouiller de slogans diffamateurs est un acte immonde. Mais cela ne s’arrêtera pas là. Des individus se réclamant de Dieu, n’hésitent pas à traîner dans la boue des personnes d’une autre religion. J’ai toujours condamné ce genre de crimes peu importe qui en soient les auteurs. Une fois de plus des ignorants bafouent les religions monothéistes. Ils oublient que les sources sont identiques et que le respect mutuel devrait être de mise. On en est loin de part et d’autre. Une seule chose subsiste, l’escalade de la haine. Il y en a à revendre que ce soit du côté juif comme de celui de l’islam. Appeler les gens à la raison est devenu un acte vain. Ils sont devenus sourds à toutes formes d’humanité et préfère cracher du venin au lieu de se référer aux écritures. « Tu ne tueras point ! », cela devrait aller de soit chez des personnes qui se disent croyantes. Weiterlesen…