Othman Rami Halles, 15 ans, un Palestinien, a été tué par balles en mars 2018 à la bande de Gaza. Le soldat israélien dont l’identité n’a pas été relevée a été condamné à trente jours de travaux d’intérêt général (TIG) au sein de l’armée et de soixante jours avec sursis. Il avait déposé plainte contre lui-même pour homicide mortel. La « lourdeur » de la sanction devrait se passer de commentaires, mais elle me choque à un tel point que je ressens le besoin d’écrire à ce sujet. « Dans le feu de l’action des accidents de ce genre peuvent arriver ! » Est-ce l’argument du tribunal militaire ? Le fait est que l’armée a tiré avec de vraies balles contre des ados qui venaient manifester leur colère contre les astreintes qui leurs étaient imposées par l’État Hébreux. Il aurait suffit de tirer des balles de caoutchouc et de lancer des grenades lacrymogènes. Le but était effectivement de tuer, non pas de mater une manifestation. Cela démontre tout le mépris des autorités israéliennes envers le peuple palestinien. Ce qui se passe à Gaza est inadmissible. Je ne peux qu’espérer que le nouveau gouvernement, qui devrait être formé bientôt, changera de politique et envisagera de renouer le dialogue avec les responsables politiques du côté palestinien. C’est absolument prioritaire si on veut qu’une paix durable s’instaure dans la région. Il est vrai qu’Israël vit dans une peur constante d’un nouveau génocide, s’il était un jour envahi par ses voisins. Que le rôle de l’Iran s’accentue depuis le désengagement américain en Syrie. Cela constitue vraiment une menace pour Israël, mais comme ses dirigeants ont refusé tous contacts, la bombe à retardement n’a pas pu être désamorcée.

On est loin des efforts d’Jitzchak Rabin qui a tout fait pour créer des liens avec les adversaires de son pays. On ne trouvera que des solutions autour d’une table de conférence. L’option militaire pour régler des conflits est la plus mauvaise, car elle provoque encore plus de haine. Ce ne sont pas des méthodes pérennes, que l’état-major se le dise. Il faut que dans cette région il y ait deux nations. Il serait souhaitable qu’elles mènent une politique commune dans l’intérêt de tous les citoyens, qu’ils soient juifs, arabes ou chrétiens. Il faut que les religions monothéistes retrouvent leurs sources communes et arrêtent enfin de se faire la guerre. Il est vrai que dans ce conflit, le tout est encore plus envenimé par les problèmes de croyance. Le premier pas serait d’être équitable. Ce n’est pas le verdict qui a été prononcé hier contre ce jeune soldat qui arrangera les choses. Il démontre que pour certains Israéliens les Palestiniens sont de la vermine. Je suis sûr que beaucoup de leurs compatriotes épris de paix, sont scandalisés comme moi par le racisme qui se cache derrière cet appel. Qu’ils condamnent l’intransigeance totalitaire du tribunal. Cela ressemble à l’attitude de certaines cours spéciales au service des dictatures. Comme Israël est un pays démocratique, un tel verdict est d’autant plus choquant. Je pense qu’il serait temps que la justice retrouve son indépendance et qu’elle ne soit pas le laquais des extrémistes. De tels agissements provoquent l’antisémitisme, que je condamne, qu’on se le dise !

pm

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/31/un-soldat-israelien-condamne-a-un-mois-de-travaux-d-interet-general-apres-la-mort-d-un-adolescent-palestinien_6017631_3210.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.