Quelle chance pour Marine Le Pen d’avoir de tels copains. À Washington ce cher Donald, à Moscou frère Vladimir. Ce dernier n’hésite pas de s’impliquer directement dans les élections français en semant de fausses nouvelles. Et puis il y a des gros sous, sous forme de crédits évidemment. La très nationaliste Française de souche ne semble pas hésiter à s’adresser au Kremlin pour obtenir de l’aide dans une affaire strictement partisane. Je suis étonné qu’elle agisse de la sorte. Non, Vladimir Poutine n’a pas à se mêler de nos affaires. Ce qui est déconcertant dans tout cela c’est qu’elle est en opposition complète avec ses prérogatives d’indépendance nationale. Cela voudrait dire que ses déclarations sont des attrapes-nigauds. Puis il y a son action anti-capitaliste.Tout le contraire des intérêts de l’oligarchie chère à la nomenclature russe. Tout cela ressemble à des couacs dans le flonflon tricolore du FN. Il serait bon de dévoiler un temps soit peu cette affaire et de forcer la candidate de donner des réponses. Ne se rend-t-elle pas compte qu’elle se met ainsi à faux ? Donald Trump a de graves ennuis à ce sujet. Les services secrets américains sont sur des pistes qui pourraient mettre le président dans une situation difficile. S’il a des choses à cacher, il est sujet à des chantages. Et ceci en corrélation avec une puissance étrangère. Si j’étais mauvais, je pourrais en dire tout autant de Marine Le Pen, si son parti, dont elle a mis en veilleuse hier sa présidence, est dépendant d’une manière ou d’une autre du bon vouloir de banquiers russes, proches du pouvoir. Weiterlesen…

Je suis bien sûr soulagé par la victoire d’Emmanuel Macron au premier tour des élections présidentielles. Il se verra confronté à Marine Le Pen et son nationalisme, dit patriotique. Mais à côté de tout cela, c’est l’effondrement du parti des Républicains et des socialistes, qui tous deux ont été évincés du second tour, qui sera déterminant. C’est évidement une révolution qui ébranlera la Cinquième République dans ses fondements. Si les deux camps traditionnels qui ont dirigé le pays depuis le règne de Charles de Gaulle, ont été renvoyés comme de mauvais élèves, il faut se poser la question comment cela a été possible ? Est-ce vraiment une aversion contre le système établi qui a causé ce raz-de-marée ou est-ce l’incapacité pour ses deux formations, de décliner un autre avenir ? La France se dotera d’une infrastructure totalement différente de celle qu’on est en droit d’attendre de partis dont la vocation est de diriger un pays. Une nouvelle aventure commencera après le 7 mai à condition que le mouvement « En Marche, La France » arrive à rafler le pouvoir. Il s’agira ensuite de s’assurer d’une majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale, ce qui ne sera pas du gâteau. Il sera alors indispensable de rassembler sous une même égide tous ceux qui ont la volonté de se remettre en question. Tout le monde est bienvenu, peu importe d’où les candidats viennent. Pour beaucoup d’entre-eux cela sera difficile, car ils sont encore trop ancrés dans une philosophie du passé. Après la casse de hier, toutes les cartes devront être à nouveau mélangées avant de les redistribuer aux protagonistes. Weiterlesen…

La discussion autour de la prévention antiterroriste est un mauvais procès. Il est illusoire de croire qu’avec un État policier il sera possible de combattre le fanatisme islamiste, n’en déplaise à Marine Le Pen. La Russie, où la police et les services de renseignements sont omniprésents, n’a pas pu contrecarrer l’attentat de Saint-Pétersbourg. Comme Emmanuel Macron l’a dit, le risque zéro est une utopie. Nous devons malheureusement compter avec une multiplication de tels méfaits. Ce qui est perfide dans tout cela, c’est le fait que chaque individu est en mesure de prendre une arme et de passer à l’action sans qu’il soit nécessaire d’avoir une grande infrastructure. Tout ce déroulera encore plus individuellement, ce qui ne présage rien de bon pour l’avenir. Je veux prendre pour exemple les attaques perpétrées avec des camions. Cela est des plus efficaces et démontre notre totale impuissance. Nous ne pouvons pas interdire les poids-lourds, ou bien ? Chacun d’entre-nous, à condition de savoir les manœuvrer, peut se transformer en un terroriste sans qu’il y ait des doutes. Je pense néanmoins que le fait de renforcer les moyens de sécurité est une bonne option. Jusqu’à présent la plupart des criminels provenaient d’un milieu proche de l’islam. Mais il n’y a pas de raisons que cela dure. Il est évident que les communautés doivent être observées et qu’à la moindre alerte fondamentaliste, l’État prenne les mesures nécessaires. Mais là aussi il sera très difficile d’être vraiment efficace. L’augmentation des effectifs des policiers ne pourra pas être une assurance-vie, mais elle pourra atténuer certains pics de violence. Dans les circonstances actuelles je ne vois malheureusement pas de solutions miracles. Je suis sûr que les forces de l’ordre font leur maximum pour enrayer un temps soit peu les menaces, mais elles démontrent assez bien à quel point elles sont vulnérables. Weiterlesen…

Un peu avant l’intervention d’Emmanuel Macron, la nouvelle de l’attentat des Champs-Élysées était connue. D’après le leader de « En marche ! » , de telles horreurs deviendront un fait quotidien. La France serait bien conseillée de développer des moyens de défense pour y parer. Pour lui le Président est garant de la sécurité de ses compatriotes et doit tout faire pour améliorer les conditions de prévention. Il est à nouveau clair, qu’un acte criminel peut avoir lieu partout et à n’importe quel moment. Il sera de plus en plus difficile d’y remédier. Ce n’est pas en fermant les frontières, comme le préconise Marine Le Pen, qu’on évitera à tous ceux qui veulent causer du mal, de commettre une action comme celle de hier. À force de parler de l’islamisme et des ses méfaits, la présidente du FN essaie de provoquer un réflexe de peur auprès de la population. L’isolationnisme ne pourra pas éradiquer de tels faits. Le drame du World Trade Center le 11 septembre 2001 n’a pas pu être évité malgré des frontières plus hermétiques. Malgré l’obligation d’avoir un visa, l’Amérique a été en proie à une catastrophe à l’échelle planétaire. Et ce n’est pas en expulsant des centaines de musulmans qu’elle évitera quoi que ce soit. Toute sa démarche repose sur la répression. Le moyen pour elle d’imposer de plus en plus de restrictions et d’étouffer en fin de compte la liberté. Weiterlesen…

Tout ce qui a un relent rappelant la fin de la République de Weimar et l’avènement du nazisme au pouvoir en 1933, suscite un sentiment d’impuissance. Les Allemands sont bien conscients qu’il en va plus que des élections normales. Il en va de l’Europe, de l’avenir des relations privilégiées entre les deux pays. Le discours « musclé » de Madame Le Pen butte sur du rejet, car il se base presque exclusivement sur le passé, sur un passé faits d’ombres et de douleurs. Si elle arrivait au pouvoir, ce serait le déni de tout ce qui a eu lieu jusqu’à présent, le retour à une époque glacière. Détruire au lieu de construire, c’est une attitude rejetée dans sa grande majorité par les Allemands. Le pendant du FN, le AfD, est en pleine crise actuellement. Frauke Petry, la femme qui dirige cette formation, ne se présentera pas comme tête de liste aux élections du Bundestag en septembre de cette année. Ce parti d’extrême-droite est en train de perdre des plumes. Il est difficile dans un tel contexte de dire où il va. Les observateurs peuvent s’imaginer qu’il se dirige encore plus à droite, pouvant ainsi servir de refuge aux néonazis. Ils ont l’impression que c’est aussi le cas du FN, mais avec plus de soutien au sein de la population. Ils se posent la question comment on pouvait arriver que cette formation devienne le premier parti de France? Comment se fait-il qu’une nation, où normalement il fait bon vivre, puisse tomber dans une telle dépression. Il y a certes des problèmes économiques, mais le niveau quotidien des ménages est encore élevé, à part tous ceux qui sont sans travail. Weiterlesen…

Theresa May se fait peut-être des illusions, qu’elle pourra continuer à humilier l’UE en réclamant un traitement spécial pour la Grande-Bretagne. Elle a fixé des élections pour le 8 juin, dans l’espoir que le peuple la plébiscite. Dans le décompte actuel des sondages, les Conservateurs devraient sortir victorieux de cette joute. Son but est d’être légitimée dans sa fonction et de pouvoir ainsi avoir de meilleures cartes pour les négociations du Brexit. Elle y va au toupet, comme si elle pouvait décider pour nous ce qu’il y a lieu de faire. Quelle arrogance. Ce serait probablement la démarche de Madame Le Pen, si elle était élue présidente. Je pense que dans la cas de l’Angleterre, l’Union Européenne devrait être intransigeante et ne pas céder. Au contraire ! Je ne vois pas pourquoi on ferait des concessions à ceux qui demande le divorce. Probablement le pays connaîtra une récession. David Cameron n’aurait jamais dû organiser le référendum. Il est plus ou moins le fossoyeur de sa nation. Il doit se mordre les doigts d’être allé aussi loin. Et tout ceci comme concession aux racistes, aux intolérants, aux nationalistes… En ce qui concerne la France, il faudrait que les électeurs comprennent que leur vote du dimanche pourrait les mener à la ruine. Fini leur petit confort ! Et tout ceci parce qu’on ne veut pas admettre que la France est multiculturelle, ce qu’elle a de tout temps été. Par esprit borné remettre son existence en question, n’est que l’apanage des médiocres. Et c’est justement à eux que s’adresse le FN en semant la haine. Et comme nous le savons, la haine rend aveugle. Weiterlesen…

Que la jeunesse reprenne les choses en main ! Je ne peux que saluer cette idée d’Emmanuel Macron. Il serait souhaitable que la France vive un effet Obama. Yes we can ! Si les vieux comme moi ont échoué, il faut du dynamise, de la poigne et une volonté sans failles pour ravaler la façade. Nous nous sommes trop assoupis dans le conformisme et finalement aussi dans nos idéologies. Cela a paralysé, qu’on le veuille ou non, notre pays. Bien entendu les jeunes feront des fautes, devront avaler de la vache enragée, mais il vaut mieux cela qu’une société sclérosée. Ceci ne veut pas dire qu’il ne faut pas écouter les sages, mais de là à les remettre aux manettes, ce ne serait pas une bonne option. Depuis des années je demande à des plus jeunes de prendre la relève, que ce soit dans mes actions politiques en France et en Allemagne ou dans mes activités syndicales. J’avais en tant que journaliste très souvent l’impression que je devais me mouiller pour les autres. Je l’ai fait volontiers, mais devais malheureusement reconnaître que mes forces déclinaient. Je sais que lorsqu’on est en début de carrière il est délicat de s’exposer trop si on a une famille à nourrir. D’accord. Pour ma part je l’ai fait. J’ai toujours pris le risque de perdre ma position, ce qui aurait-été une catastrophe pécuniaire. Vous me répondrez que la situation a diamétralement changé et qu’il est diablement plus difficile qu’avant d’assurer un avenir. Avec la profusions de contrats à courte durée, on oblige les intéressés à se soumettre dans ma profession de journaliste. Hire and fire, telle est la situation. Weiterlesen…

Comment pourrait-il en être autrement, le premier-ministre turc s’est empressé d’annoncer la victoire du oui au référendum qui avait pour but de donner encore plus de pouvoir au président. Mais il n’y a pas de quoi pavoiser. D’après les résultats officiels, 51% des électeurs se sont prononcés pour lui, ce qui n’est pas un raz-de-marée. Bien sûr que l’opposition conteste ce verdict. Je pourrais bien m’imaginer qu’il y eut magouille. On parle d’un grand nombre de bulletins de vote qui se sont évaporés dans la nature. Peu importe, ceux qui protestent risqueront la prison. Rien de mieux que d’intimider ceux qui s’opposent à lui. Vous devriez avoir honte de ternir l’aura du grand turc qu’est Erdoğan. Et sur sa lancée, ce cher président a annoncé qu’il organiserait un référendum pour que le peuple rétablisse la peine de mort. Les bourreaux se frottent les mains parce qu’ils auront du boulot. Un peu comme partout ailleurs, les prisons regorgent d’opposants… Ne serait-ce pas mieux de leur couper la tête ou de les pendre afin de faire de la place ? J’ai aussi reçu un coup de téléphone de l’agence régissant le don d’organes. Après les Chinois qui font de l’argent en exécutant le maximum de délinquants, il se pourrait bien que la Turquie puisse livrer au plus offrants des reins, des cœurs, des pénis et j’en passe. Dans cette optique-là le vénérable président devrait recevoir le prix Nobel de la Paix. Comment ne pas honorer un bienfaiteur de l’humanité ? Weiterlesen…