Theresa May se fait peut-être des illusions, qu’elle pourra continuer à humilier l’UE en réclamant un traitement spécial pour la Grande-Bretagne. Elle a fixé des élections pour le 8 juin, dans l’espoir que le peuple la plébiscite. Dans le décompte actuel des sondages, les Conservateurs devraient sortir victorieux de cette joute. Son but est d’être légitimée dans sa fonction et de pouvoir ainsi avoir de meilleures cartes pour les négociations du Brexit. Elle y va au toupet, comme si elle pouvait décider pour nous ce qu’il y a lieu de faire. Quelle arrogance. Ce serait probablement la démarche de Madame Le Pen, si elle était élue présidente. Je pense que dans la cas de l’Angleterre, l’Union Européenne devrait être intransigeante et ne pas céder. Au contraire ! Je ne vois pas pourquoi on ferait des concessions à ceux qui demande le divorce. Probablement le pays connaîtra une récession. David Cameron n’aurait jamais dû organiser le référendum. Il est plus ou moins le fossoyeur de sa nation. Il doit se mordre les doigts d’être allé aussi loin. Et tout ceci comme concession aux racistes, aux intolérants, aux nationalistes… En ce qui concerne la France, il faudrait que les électeurs comprennent que leur vote du dimanche pourrait les mener à la ruine. Fini leur petit confort ! Et tout ceci parce qu’on ne veut pas admettre que la France est multiculturelle, ce qu’elle a de tout temps été. Par esprit borné remettre son existence en question, n’est que l’apanage des médiocres. Et c’est justement à eux que s’adresse le FN en semant la haine. Et comme nous le savons, la haine rend aveugle.

Il serait souhaitable que les citoyens ne se laissent pas manipuler par des paroles vengeresses et qu’ils se mettent enfin à réfléchir. Je m’adresse tout particulièrement à ses adeptes en les priant de ne pas nous précipiter dans le malheur. C’est ce qui se passerait si la France quittait l’UE. Ce n’est pas Marine qui vous donnera les moyens de vivre décemment. Sa politique économique est une catastrophe. Ce n’est pas sans raison que les milieux des affaires recommandent de ne pas se laisser prendre au piège. Et dans tout cela Jean-Luc Mélenchon donne son grain de sel, qui mènerait au même désastre. Ceci dans un pays où la joie de vivre devrait donner un exemple de générosité. Ignorent-ils l’histoire. Lorsque les extrêmes ont été au pouvoir en Europe, elles ont laissé derrière elles que de la terre brûlée. Il n’en serait pas autrement si un des deux populistes avaient le pouvoir. Ils jouent avec le feu et ont un malin plaisir de le faire. C’est le propre des apprentis-sorciers d’agir avant de réfléchir. Et la dette de la France ? Qu’on le veuille ou non il faut la rembourser. Le cas échéant ce serait la guerre ! Vous allez prétendre que j’y vais fort ! Essayez donc de réfléchir ; pourquoi les créanciers feraient-ils des cadeaux ? Et prétendre que le franc ne subirait pas la pression des marchés, est tout simplement un mensonge, Madame Le Pen. Si le ras-le-bol est synonyme de suicide, il est déconcertant que près d’un quart des électeurs est prêt à le faire. D’après ce que j’ai entendu il n’y a pas de trois étoiles en enfer ! La France n’a pas besoin de Cerbère pour survivre que diable !

pm

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/18/presidentielle-les-consequences-d-un-frexit-seraient-encore-plus-lourdes-que-celles-du-brexit_5113177_4854003.html

Pierre Mathias

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.