Je vais essayer de me mettre dans la peau d’un Cherif Chekatt, l’homme qui a pris sur son compte de tuer trois personnes et d’en blesser 13, dont certains grièvement. Quelle a été sa motivation de provoquer un tel massacre  à Strasbourg? Est-ce vraiment au nom d’Allah ou plutôt parce qu’il ne voyait plus aucune issue à sa vie? À 29 ans avoir fait déjà cinq ans de prisions, n’est pas un bilan très glorieux. J’ai toujours du mal à croire que la religion peut mener à se suicider ainsi. Je crois plutôt que c’est du domaine du fanatisme, de croire qu’on pourrait d’un seul coup rayer de son bilan tous les péchés, que la porte du paradis soit ainsi grande ouverte et que le délinquant soit reçu par une « flopée  de vierges ». C’est vraiment une imagerie d’Épinal que de se perdre dans de tels rêves. J’ai de la peine à croire qu’un homme qui est né en France et qui y a passé toute sa vie puisse tomber dans de telles chimères. Cela ne repose vraiment sur rien, d’autant plus que le coran, comme la bible ou la thora, condamnent le meurtre et le suicide. Si Cherif Chekatt avait lu les écritures saintes il n’en serait jamais arrivé là. Cela repose plutôt sur le désire de quitter ce bas-monde en héros. Une fois de plus une attitude néfaste provoquée par les médias, celle de se faire un nom, peu importe comment. Tout cela démontre à quel point la société est malade de croire que le crime peut faire reluire une existence qui a été une longue suite d’échecs. Mais où sont restés les parents et les amis dans tout cela ? N’ont-ils pas vu le désastre dans lequel il s’embourbait ? N’a-t-il pas été manipulé par une interprétation erronée du message du Prophète ? Est-ce son milieu qui a pu le fanatiser à ce point ? Weiterlesen

Le 500ème anniversaire de la réforme me fait aussi penser au mal que le fanatisme religieux peut provoquer. Les diatribes incendiaires de Martin Luther contre tous ceux qui à ses yeux pouvaient être considérés comme ses ennemis, ne présagent rien de bon sur ce qu’une croyance outrancière peut provoquer. Aujourd’hui cette attitude aveugle et dépourvue de toute charité, s’étant aussi sur l’Islam. Lorsque des prédicateurs incitent leurs ouailles à la violence comme c’est le cas des quatre mosquées qui ont été fermées en Île de France, cela ne peut qu’inquiéter. Mais ce n’est pas seulement certains musulmans qui agissent ainsi, aussi des sectes chrétiennes aux USA. Vouloir « honorer » Allah ou Dieu de cette manière va à contre-courant des valeurs spirituelles qui sont évoquées dans les écritures. Penser que l’intolérance est le seul moyen de sauvegarder les religions me fait frémir. Au contraire il serait temps que l’humanisme reprenne le dessus, ce qui est plus ou moins illusoire. Une fois plus c’est un phénomène psychologique qui provoque de tels excès, qui peuvent aboutir au meurtre. La peur est omniprésente dans chacun de nous, la crainte de perdre ses repaires, sa situations et en fin de compte son identité. Il est commode de trouver un ennemi pour camoufler son instabilité. C’est le meilleur moyen d’éloigner son regard de ses propres déficits. Il est évident que les tenants de l’islamisme se calfeutrent dans le fanatisme pour se revaloriser, comme les évangélistes proches du Klu-Klux-Klan. Prendre en otage la religion pour perpétrer des crimes est une méthode employée depuis la nuit des temps. Elle est presque impossible à combattre, car on se trouve confronté avec des fous de Dieu, qui sont convaincus détenir la vérité. Faire appel à la raison est une démarche vouée le plus souvent à l’échec. Weiterlesen

Une jeune fille de 16 ans a été mise en examen et écrouée car elle a prétendu vouloir commettre un attentat. Une fois de plus l’islamisme sévit. Qu’a-t-il pu se passer dans la tête de cette adolescente ? Comment a-t-elle pu être ainsi endoctrinée ? L’a-t-elle été vraiment ou est-ce plutôt un déséquilibre mental qui a pu l’inciter à un tel projet ? Est-ce une forme de suicide ? Une fois de plus il y a dû avoir un terreau favorable. Il est significatif que la plupart des terroristes sont très jeunes. Je veux essayer de comprendre pourquoi ils en arrivent là. Ils doivent se sentir mal dans leur peau, car ils vivent en périphérie. Sont-ce des familles plus ou moins bien intégrées dans notre société ? Il n’y a pas de règles absolues, mais on peut partir du principe qu’il doit y avoir un problème d’identité. Est-ce la recherche d’une assise plus solide qui les pousse dans les bras des intégristes ? Peut-être mais ce n’est pas obligatoire. Il y a aussi le problème de la sexualité. Dans les familles musulmanes le mode de vie des jeunes est en décalage par rapport à un comportement laïc. Lorsqu’il est question de libertés, il y a une autre approche. Sans que nous ayons obligatoirement affaire à une jeunesse dévoyée, les rapports entre garçons et filles sont d’une autre nature. Je pense qu’il doit être très difficile de vivre dans une tradition qui réclame des femmes beaucoup de réserve, plus encore une retenue complète. Dans un acte terroriste il y a toujours un aspect émotif. Sans lui, il ne serait guère envisageable que des jeunes sacrifient leur vie de cette façon. Peut-être le fait de mourir leur apporte une apothéose qu’ils n’auraient jamais eu en vivant normalement. Ne serait-il pas envisageable que de tels crimes soient des rites d’initiation ? Ces derniers peuvent être absolus, comme l’est souvent la jeunesse. Weiterlesen

Déclarer que s’il était au pouvoir, un attentat tel celui d’Orlando serait moins probable, est à nouveau une des sorties insupportables de Donald Trump. Il n’a pas eu le décence d’attendre le résultat de l’enquête pour se manifester. Les morts ne semblent pas lui inspirer le moindre respect. Il n’a qu’une idée en tête, gagner les élections. Son message est celui de la hargne, de la calomnie, non pas de la raison. Le FBI a déclaré, comme Barak Obama, que ce massacre n’avait pas été téléguidé. Il est plutôt le fait d’un lavage de cerveau ayant eu lieu sur Internet. Le meurtrier avait souffert de troubles mentaux lui dictant sa haine contre les homosexuels et les noirs. Qu’il ait utilisé l’EI comme provocation, et que ce dernier ait déclaré être à la base de ce meurtre collectif, entre dans l’ambiance dans laquelle nous nous trouvons, celle de la suspicion et de la peur. Donald Trump utilise ces réactions pour en retirer le plus de crédit possible. Ce qu’il fait est immonde, mais aussi illogique. Le tireur avait pu s’acheter son fusil-mitrailleur tout à fait légalement. La preuve qu’il faut absolument mettre le frein à la vente de telles armes. Mais le lobby des fabricants a eu jusqu’à maintenant le dessus en déclarant que toutes restrictions et contrôles étaient une atteinte à la liberté citoyenne. Des propos qui vont dans le sens du prochain candidat républicain. Il ne veut pas qu’il soit dit que ce négoce est à l’origine de biens des meurtres collectifs, qu’il est hors propos. La confirmation que le citoyen, quelles qu’en soient les raisons, doit avoir les moyens de prendre sa destinée en main. S’il était élu, Trump libéraliserait encore plus la vente d’armes. Un double-langage qu’en temps qu’Européen il est difficile de comprendre. Mais pour tous ceux qui préconisent le totalitarisme et ses réponses simplistes, du miel. Il est probablement à craindre qu’ils représentent une majorité au sein de l’électorat. Des personnes prêtes à sacrifier la démocratie au profit de la violence. Pauvre Amérique ! Weiterlesen

Le coup de filet de Bruxelles est certes un succès, mais sera-t-il de longue durée ? Avec l’arrestation de Salah Abdeslam, les polices belges et françaises ont démontré qu’elles étaient capables de marquer des points contre le terrorisme islamiste. C’est rassurant malgré les pannes graves qui ont eu lieu. N’oublions pas que l’organisateur de l’attentat de Paris du 13 novembre 2015, avait été déjà arrêté peu de temps après ce bain de sang et relâché. Un événement qui ne devrait pas se répéter. Mais est-ce vraiment possible ? Il est démontré que de prévenir de tels méfaits est pour ainsi dire impossible. Ils peuvent se dérouler à tous moments et n’importe où. Même s’il était possible de vaincre l’EI, il y aura toujours des fous qui feront éclater des bombes et tireront dans la foule. La crainte qu’un événement comme le tournoi européen de foot cet été en France puisse être pris en otage par les terroristes ne peut pas être écartée. Peut-être même qu’un jour les raisons de telles actions ne joueront qu’un rôle annexe. Est-ce dû à un phénomène auto-destructeur qui nous hante tous ? L’homme est-il amené de se suicider ? Des questions qu’il est permis de se poser par les temps qui courent. Le malaise ambiant au sein de la société peut amener les individus à des actions amoks qui ne peuvent pas être forcément expliquées. Je pense que dans ce domaine bien précis il est possible de constater à quel pont l’éducation peut être limitée, que l’instinct de la mort reprend toujours à nouveau le dessus. Les kamikazes savent parfaitement bien, qu’à moins d’un miracle, ils ne survivront pas. Et malgré tout cela, ils continuent à agir. Ne nous leurrons pas, c’est ce qui fait leur force, celui d’un désintéressement complet de leur destin personnel. Que des jeunes soient amenés à agir ainsi démontre à quel point ils ont perdu leurs illusions. Weiterlesen

Que l’islamisme radical soit pour certains désespérés un attrait, m’a semblé à première vue erroné, mais plus j’y réfléchis, plus cette thèse me parait-être plausible. La violence implique une action. Elle ne peut pas s’accommoder de la passivité. Souvent elle concerne plusieurs personnes, qui se sont mises sous une même bannière. Elle peut être un facteur de solidarité. Des éléments essentiels pour tous ceux qui ont peur de partir à la dérive. Sans un esprit totalitaire, il n’est guère possible de réaliser des attentats ou de prendre le pouvoir dans des régions entières comme c’est le cas de l’EI. L’initiative personnelle n’y est pas de mise. Le pouvoir quasi total des chefs, est le moteur des actions meurtrières. C’est l’antithèse de ce qu’on peut nommer la liberté, où tout individu est responsable de sa destinée et celle des autres. Un court-circuit fatal qui produit de l’injustice, de l’intolérance, de la haine. Cette dernière est un atout de taille pour transformer un être labile en une machine à tuer. Plus réfléchir, se dégager des contraintes morales et éthiques, sont des éléments importants pour un grand nombre de désespérés, qui ne sont pas en mesure de prendre eux-même leur existence en main. Il vient s’y ajouter l’élément religieux, qui peut-être considéré comme alibi à un comportement impliquant de la violence, qui lui donne sa légitimité. Un effet pervers qui se transforme en une arme redoutable. Tout ce que la personne concernée fait a ainsi un aval divin, ce qui rend évidemment complètement aveugle. Dès que toutes atteintes à la dignité humaine sont pardonnées d’avance, il n’y a plus de garde-fous. Tout est permis. C’est la raison pour laquelle tous dictateurs, mêmes ceux qui sont plus ou moins athées comme Adolf Hitler, font appel à Dieu pour motiver les troupes à agir brutalement. Weiterlesen

Sans l’intervention de trois militaires américains, il y aurait eu un carnage dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris. Il était 17 heures 50 quand un coup de feu a été tiré dans le train à grande vitesse à hauteur de Oignie en Haute-Picardie. L’agression a été provoquée pas un homme hautement armé d’origine marocaine. Ce dernier était déjà fiché comme terroriste potentiel en Espagne. Il a quitté ce pays en 2014 pour aller s’établir ensuite en France. Âgé de 26 ans il a passé un certain temps en Syrie. Il a pu être arrêté en gare d’Arras et être remis à des agents de la SDAT, la sous-direction antiterroriste. Il est trop tôt pour définir l’identité de ses commanditaires, mais il est certain que ce sont des hommes appartenant à des groupuscules islamiques. Une fois de plus la preuve que personne d’entre-nous est à l’abri d’attentats. Weiterlesen

Mettre des Islamistes dans une même prison, n’est vraiment pas la meilleure solution. Leurs liens occultes sont une réalité, même s’ils agissent souvent en solitaires. Dans un tel cas l’isolation est la meilleure option, même si elle peut paraître inhumaine. L‘ État a le devoir de prévenir les dangers, non pas de les favoriser. Mais ne nous faisons pas d’illusions, ce n’est pas par la répression que nous seront capables d’enrayer une telle épidémie de violence. Les attentats de ces derniers temps ont révélé que les terroristes n’ont pas forcément tous un casier judiciaire entaché. Les services savaient qu’ils étaient plus ou moins lié à des mouvances extrémistes de l’Islam, mais à part ça il n’y avait pas grand chose à leur reprocher. Lorsque les meurtriers restent cachés dans l’ombre, la machine policière est vulnérable. C’est d’autant plus inquiétant qu’ils n’ont pas de scrupules à tuer un grand nombre d’innocents. Que pouvons nous faire ? Je pense qu’il serait indispensable que l’école apporte plus de connaissances en ce qui concerne la religion et la manière de vivre. Les relations avec les parents devraient être approfondies. C’est ce que fait ma nièce en leur rendant en temps que prof des visites régulières. Weiterlesen