Madame Le Pen a démontré d’une manière flagrante qu’elle n’a pas les capacités de devenir présidente, ceci lors du débat de hier soir. En proférant des injures, des inepties, elle a blessé l’honneur de la France. Elle l’a tiré dans une cloaque nauséabonde parce qu’elle était très faible en ce qui concerne son programme. Elle n’a pas su l’expliquer, pour cause, parce qu’il ne repose sur rien de solide. Des promesses jetées en l’air, sans pouvoir dire comment elle financerait telle ou telle mesure. Pour masquer les faiblesses de ses arguments, elle ne chercha que de salir son adversaire. Emmanuel Macron n’est pas resté en marge. Tout en essayant d’avoir une attitude présidentielle, il lui a donné la réplique en l’accusant d’être diffamatrice dans ses propos. Il a pu néanmoins expliquer son programme d’une manière claire. Mais ce qui me blesse le plus, c’est le ton avec lequel se sont déroulées ces joutes, qui auraient dû rester dignes. Marine Le Pen a démontré de quel parti elle était issue. Il en va pour le FN que de la prise de pouvoir. En essayant depuis des décennies de manier la polémique, il n’a qu’un but : imposer ses vues fascistes. Comme il est de coutume avec l’extrême-droite, il se dit être l’ami du peuple, mais en fait c’est seulement la prise de pouvoir qui l’intéresse. Son moyen de prédilection c’est l’arbitraire de ses déclarations. Lorsqu’elle se fait passer pour une gaulliste, c’est le comble de la perversité. Sa formation se trouve bien plus proche de Philippe Pétain que de lui. Je pourrais continuer à faire le bilan de ses contre-vérités, mais c’est inutile. Weiterlesen…

Peut-être que certains de « mes amis » sur Facebook trouveront légitime qu’il y ait eu l’année passée en Allemagne près de 3500 attaques contre les centres d’hébergement des réfugiés. Il y a eu 560 blessés dont 43 enfants. Je suis outré ! Je condamne tout autant si des requérants d’asile s’en prennent aux autochtones. Pour moi il n’y a pas deux poids et deux mesures. D’après les renseignements fournis par la police et la justice, le pourcentage de délinquants est identique que ce soit chez les Allemands ou chez les migrants. Samedi un homme de 35 ans est entré avec une voiture dans un groupe de personnes à Heidelberg. Une des victimes est morte à la suite de ses blessures. Il avait 73 ans. Le journal télévisé du ZDF a diffusé hier soir la nouvelle que les forces de l’ordre ont été attaquées sur Twitter. Des injures ont été proférées les accusant de mentir. Qui commet un tel méfait ne peut qu’être un homme de couleur, un arabe, qu’un sous-homme. Ce n’est pas le cas. L’accusé, qui s’est enfui à la venue des policiers, est un étudiant et est allemand. Cela a déclenché une levée de boucliers, identiques aux diatribes diffamantes que je peux lire dans les médias-sociaux. Je suis peut-être un spécimen assez spécial car je n’arrive pas à ressentir de la haine. Je ne suis non plus rancunier. Cela ne veut pas dire que je reste figé comme une statue et n’intervient pas pour combattre l’injustice, au contraire. Weiterlesen…

Aujourd’hui, le jour de l’attentat terrible du World Center à New-York, il y aura une trêve concernant la campagne électorale. Il y a 15 ans que deux avions ont été guidés volontairement dans les deux gratte-ciels entraînant la mort d’environ 3000 personnes. Une pause qui pourrait être bénéfique tant le ton employé est désagréable. Hillary Clinton a du s’excuser pour avoir accusé de personnes pitoyables une partie de l’électorat qui soutient Donald Trump. Elle a raison, mais ce ne sont pas des propos qui pourraient lui donner des avantages. Qui aime entendre que ses décisions sont débiles ? Mêmes les plus grands idiots se considèrent comme étant plein de bon sens. Il serait temps que la campagne se concentre sur les vrais problèmes que connaissent les USA au lieu de s’enferrer dans de la polémique de bas niveau. En agissant ainsi les deux candidats vont au casse-pipe. Madame Clinton serait bien conseillée de ne pas réagir aux provocations de Monsieur Trump, de garder son sang-froid. Mais elle est aussi un être humain avec toutes ses contradictions. Il est souhaitable que lors du premier débat télévisé elle se maîtrise et ne parle que des sujets important de la politique actuelle. Á la fin du mois de septembre en on saura plus. Il est évident que le futur locataire à la Maison Blanche devra montrer de la pondération, que ses décisions seront forcément un acte d’équilibre. Ce poste réclame beaucoup de connaissancec et en particulier une maîtrise presque parfaite de ses sentiments personnels. C’est ce poste qui le veut. Cela ne revient pas à dire que toutes émotions doivent être bannies, au contraire. La politique doit communiquer. Et ceci ne peut pas se faire aseptiquement. Il faut montrer patte-blanche, même si cela n’est pas forcément vraiment utile. Mais une chose est claire, je crains fort que le niveau même de ces élections sera des plus bas. Ce qui s’est passé jusqu’à présent est une honte. Il n’y a pas un jour où les deux candidats ne se lancent pas des injures et des mots d’oiseau. Weiterlesen…