Dans un nouveau livre d’école concernant l’enseignement de l’islam au Maroc, il y est stipulé que la philosophie n’est pas compatible avec la religion, qu’elle la remet en question. Une pensée salafiste ayant pour but de freiner toute réflexion. Il est évident pour moi qu’un tel interdit est l’égal d’un certain bourrage de crâne, qui a pour but l’obscurantisme. S’il y a bien un domaine où la philosophie est demandée, c’est bien dans celui de la foi. Il est du droit le plus absolu de réfléchir aux paroles saintes et de les interpréter sans pour autant se soumettre à des interdits. La croyance n’est pour moi pas incompatible à la réflexion, au contraire. C’est là quelle prend de la valeur, car elle est ainsi acceptée pas comme étant un codex immuable. Une hiérarchie religieuse craint de toute évidence une telle démarche, car elle prête à discussion. On peut partir du point de vue que la foi ne se discute pas, qu’il faut la prendre telle qu’elle est. Mais c’est justement ici que le bât blesse. La vérité ne peut que se développer sans réfléchir à la teneur des versets. Il est pour ainsi dire impossible de s’y fier à la lettre sans interprétation. N’est-ce pas la raison pour laquelle il y a des imams ? Leur rôle n’est-il pas d’expliquer la teneur de la parole divine ? C’est justement là qu’il y a contradiction. Cette attaque contre la philosophie est à mon avis bien plus un acte politique que théologique. Si la religion, peu importe laquelle, n’avait que pour but d’imposer sa vérité ou ce qu’elle considère comme l’étant, elle freine la culture et est une entrave à l’instruction. Elle ne peut pas subsister sans des pourquoi. Émettre des lois totalitaires est un moyen de passer sous narcose tout un peuple en l’obligeant à se soumettre. L’interdiction de réfléchir est déjà en soi une absurdité, Elle est un obstacle insurmontable au progrès dans tous les domaines. Je crains que l’exemple marocain sera suivi ailleurs, aussi par des églises chrétiennes ou par le judaïsme orthodoxe. Weiterlesen…

L’assassinat de Jo Cox, la députée travailliste, en pleine rue, me touche tout particulièrement. Une jeune maman de deux enfants a été poignardée et abattue par des coups de feu, car elle était contre le brexit. Et ceci en Angleterre, le berceau de la démocratie et du fair-play, si on exclut l’agissement des hooligans à Marseille ou ailleurs. Malheureusement ce crime ne détonne pas si on considère ce qui se passe actuellement dans le monde. Les nouvelles sont de plus en plus alarmantes et les citoyens vulnérables car ils ont peur. Ils croient qu’en se réfugiant sous la bannière du populisme, ils pourront sauver leur peau. Le meurtre de Birstall entre dans cette catégorie. Une grande partie de la population croit qu’en s’isolant il sera plus facile de sortir de leur imbroglio. Les symptômes d’une telle attitude, sont l’exclusion des étrangers, des homosexuelles, de tous ceux qui refusent d’accepter le conformisme. Le racisme est au rendez-vous et plus perfide que jamais. Le brexit entre dans cette catégorie, celle d’un patriotisme erroné. Je pense malheureusement que la croisade des têtes de bois ne s’arrêtera pas là. Lorsque Recep Erdoğan prétend que les députés d’origine turque en Allemagne ont un sang souillé, car ils ont voté pour une résolution condamnant le génocide arménien, il incite ses compatriotes à commettre l’irrémédiable. Les représentants du peuple sont menacés de mort et sont sous surveillance policière. Cela voudrait dire que le crime est à nouveau au rendez-vous pour intimider les démocrates. Il n’en va pas autrement avec le meurtre de Jo Cox. C’est une menace non-dissimulée pour tous ceux qui refusent que la Grand-Bretagne quitte l’UE. Je ne sais pas comment réagiront les électeurs. Mais le fait est, que la libre pensée est aussi remise en question outre-manche. Les débats pour ou contre le brexit ont été d’une violence rare. L’obscurantisme est partout présent. On fait parler les tripes au lieu de mettre sa matière grise à contribution. Et ceci en oubliant que le fossé qui se creuse actuellement sera de plus en plus profond, que la haine gagnera du terrain. Weiterlesen…

La manifestation anti-Maïdan à Moscou samedi dernier a été celle de l’obscurantisme, du conservatisme. Les manifestants, selon la police plus de 35.000 personnes, se sont élevées avant tout contre la décadence de l’occident. Pour eux l’Ukraine représente le cheval de Troie. Pour les ennemis de la Russie, le moyen d’infester des valeurs sacrées telles que celles de la religion. La peur d’une dégradation des mœurs est sur toutes les lèvres. Le libéralisme, pour ces défenseurs du Graal, est du poison. Les opposants qui ne se s’identifient pas à eux, sont conspués, tels les homosexuels, les esprits libres ou tous ceux qui n’admirent pas d’une manière béate le grand manitou! Weiterlesen…

Au premier tour des législatives dans la quatrième circonscription du département du Doubs, le FN est en tête avec 32, 60%. le deuxième parti est le PS (28,85%), l’UMP est battue. Un topo qui aura tendance à se répéter un peu partout en France. Il faudra probablement s’y faire, l’extrême-droite se retrouvera toujours dans le peloton de tête. Une perspective qui ne soulève pas chez moi des cris de joie. Weiterlesen…