Je l’avais prédit depuis longtemps, le mouvement de Donald Trump ne disparaîtra dans la trappe, même s’il devait perdre les élections mardi prochain. C’est le dernier rebond de certains blancs, qui pour des raisons de démographie, ne seront plus la communauté dirigeante des USA. Tous ceux qui se croient supérieurs à cause de leur couleur de peau se sentent menacés pas des citoyens d’origine hispanique ou par les noirs. Comme les tenants de l’apartheid, ils se radicalisent, pensant ainsi garder leurs prérogatives. Beaucoup d’entre-eux ne se sentent plus représentés par le parti Républicain. Pour cette grande formation une catastrophe. L’extrême-droite sera à l’avenir une réalité qui menacera de rompre l’équilibre politique. Un phénomène que nous connaissons en Europe. Des gouvernements de coalition ne seront plus tabous dans ce pays, qui jusqu’à présent remettait sa destinée entre les mains d’un seul parti. Il faudra envisager des gouvernements de coalition, ce qui aura pour effet d’affaiblir le Président, mais qui pourraient être plus démocratiques, permettant ainsi à tous ceux qui veulent se faire entendre, à participer aux destinées de pays, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition. Une chose est désormais certaine, ce sera avec Donald Trump un facteur d’instabilité. Le prochain locataire de la Maison Blanche devra prendre en considération ce fait essentiel. Il est à craindre qu’il puisse y avoir une dérive à droite. Ceci en attendant que les plus démunis s’organisent de plus en plus. Beaucoup d’entre-eux ne vont pas aux urnes, car ils ont perdu tout espoir. Weiterlesen

Un adolescent noir, non armé, a été abattu par un policier non loin de Dallas. Une fois de plus le même scénario. La victime était en train de commettre un cambriolage, d’après les dires des agents, une version contestée par la famille. Le jeune étudiant, Christian Taylor, était âgé de 19 ans. Ces faits qui se répètent remettent en question une société qui voudrait qu’on la considère comme étant pluraliste. Elle ne l’est pas ! Depuis que la population blanche décroit par rapport aux noirs et aux hispaniques, un vent de panique s’est instauré chez ceux qui se considéraient comme étant la race dominante. Bientôt les blancs seront minoritaire. La campagne électorale des Républicains est axée, quoiqu’on dit la tête du parti, sur la sauvegarde des acquis traditionnels. Une telle tactique sera pour des raisons démographiques vouée à l’échec. Les USA sont en pleine mutation. Ce n’est pas avec les crimes perpétrés par la police, que ce flux pourra être stoppé. Tant qu’il y aura discrimination, la société toute entière est en danger. Au lieu de se dresser contre le progrès social, comme c’est souvent le cas aujourd’hui, il faudrait faire un grand effort pour effacer de plus en plus les disparités existantes entre les communautés. S’il en va des Républicains, ce ne sera pas le cas. Ils ont encore l’illusion qu’ils pourront à coups de gueule arrêter une évolution due à un planning familial. Il est avéré que les rythme des naissances est plus élevé dans les milieux vivant jusqu’à ce jour dans une situation plus précaire. Les gens de couleur sont souvent concernés. Weiterlesen