Nigel Farage renonce d’envoyer des candidats de son parti « Brexit » dans les circonscriptions qui ont élu des députés conservateurs. Il s’agit de 317 sièges. Cela peut être considéré comme une bonne nouvelle pour Boris Johnson, moins pour les démocrates. Cela apporte la preuve que la droite modérée n’a pas de scrupules de signer un pacte avec les extrémistes. Souvent des racistes intolérants, qui ont un esprit totalitaire. Arron Banks, le donateur du BP (Brexit Party) a laché Nigel Farage en disant haut et dort qu’il fallait voter Tories lors des élections de 2019. « Le BP ne contestera aucune des 317 circonscriptions gagnées par les conservateurs lors des dernières élections. Mais nous allons concentrer nos efforts dans toutes celles qui sont tenues par les travaillistes, qui ont complètement violé leurs promesses de 2017 de respecter le résultat du référendum [de 2016] », a affirmé Nigel Farage depuis Hartlepool, ville portuaire du nord-est de l’Angleterre. Il a lancé une croisade contre le Labour en prétendant que ce dernier avait trahi le peuple. Il y aura donc un esprit de reconquête lors du scrutin. C’est un revirement complet des objectifs qu’il avait depuis toujours. Plus question d’être présent dans toutes les circonscriptions. Johnson et ses acolytes démontrent ainsi qu’ils ont viré à l’extrême-droite pour des raisons d’opportunisme partisan. Il n’en va que du pouvoir. Ce n’est pas un cas unique en Europe. Certains qui disent être des Gaullistes, n’hésitent pas à renier le créateur de la 5ème République en s’alliant avec ceux qui ont voulu faire sa peau. Je pense à l’attentat du Petit-Clamart qui a été orchestré par l’OAS, des proches de Jean-Marie le Pen. Comme on le voit, ces tristes personnages n’ont pas de scrupules de faire cause commune avec ceux qui avaient voulu assassiner le Général. Je ne peux pas m’empêcher de revenir en arrière dans l’histoire.

En Allemagne c’est le centre conservateur qui a permis à Adolf Hitler de prendre les rennes du pouvoir. Je crains fort que partout en Europe, de tels modèles puissent voir le jour. Les premiers signes de liens avec l’AfD sont perceptibles en République Fédérale. Malgré le refus catégorique de la CDU/CSU d’avoir des contacts avec ce parti félon, 18 élus en Thuringe veulent malgré tout entrer en contacts avec eux. Ils ont été remis à leur place par Annegret Kramp-Karrenbauer, mais c’est un signe d’érosion. Depuis que les conservateurs perdent des plumes, ils sont à 27 % dans les sondages, de telles tendances se font sentir, d’autant plus que la montée de l’AfD en direction des 25 % et plus, n’est plus un mauvais rêve. Ce qui se passe en Grande Bretagne est un très mauvais signal qui ne présage rien de bon pour l’avenir. Je ne peux que condamner cette évolution, qui a mon avis sera difficile de freiner. Le fait de considérer les ailes vindicatives de l’échiquier politique comme honorables, est en fait une perversion qui ne peut qu’amener la guerre. On ne peut que lancer un appel, aux membres des partis conservateurs on les enjoignant à ne pas se laisser tenter par le diable, mais lorsque des personnes sont entrain de se noyer, ce qui est dans bien des cas leur fait, ils ne faut pas s’étonner qu’ils aient recours à de telles alliances. Bravo Boris Johnson !

pm

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/11/royaume-uni-nigel-farage-renonce-a-briguer-les-sieges-detenus-par-les-conservateurs_6018765_3210.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.