Même pendant la trêve hivernale, Donald Trump ne manque pas une occasion de se taire. Il vient de déclarer qu’après un coup de téléphone avec le Président Xi, le grand patron de la Chine éternelle, que les deux avaient fait de grands progrès en ce qui concerne le règlement du conflit financier entre les deux nations. Même si je ne suis pas un fan de Trump, loin de là, je pense qu’il serait vraiment raisonnable d’arriver à un accord. Mais ne nous faisons pas d’illusions, s’il y avait succès, cela voudrait dire que le chantage porte ses fruits. C’est vraiment un fait inquiétant. Cela donnerait au président américain toute latitude, pour s’imposer dans le monde. Une méthode des plus dangereuses, car elle pourrait bien provoquer une escalade des tentions qui pourraient aboutir à de graves conflits. Mes sentiments ne peuvent donc qu’être mitigés lorsque je vois ce qui se passe. Il est clair que la méthode des guerres commerciales peut être efficace, car elles impliquent forcément les populations. En augmentant les taxes frontalières, les prix à la vente et à l’achat augmentent, ce qui réduit le niveau de vie des citoyens. Nous ne pouvons qu’espérer, qu’entre les USA et l’UE nous n’en arriverons pas là. Mais avec Donald Trump, tout est du domaine du possible. Que pouvons-nous faire d’autre que de protéger notre économie ? En cas de récession, la droite musclée européenne gagnerait encore du terrain. Probablement les vœux pieux du locataire de la Maison Blanche, qui ne manque pas de démontrer, que les néos de tous genres, à condition qu’ils soient des extrémistes de droite, ont sa sympathie. La disette en ce qui concerne les échanges, pourraient dans ce cas bien précis, être une arme politique, qui aurait pour but de plonger l’UE dans le fascisme et fin de compte l’anéantir.

Je suis surpris que les gouvernements européens, dans leur ensemble, ne dénoncent pas une telle politique qui n’a qu’un but, celui de couper la branche sur laquelle ils sont assis. Ne remarquent-ils pas que cela pourrait être aussi la mort certaine de la démocratie sur le continent ? Vient s’ajouter à tout cela, la déclaration tonitruante de Donald Trump, qui rend responsable les Démocrates de la mort de l’enfant de huit ans, aux abords de la frontière avec le Mexique. S’ils ne bloquaient pas au congrès les fonds pour un construire un mur, de tels drames ne se passeraient plus, car plus personne se risquerait de vouloir se rendre illégalement aux États-Unis ! Une dialectique faite de menaces, de contre-vérités, comme c’est la cas dans le cadre des tensions avec la Chine et d’autres pays, qui ont le toupet de vouloir lui tenir tête. Personnellement cela me gêne de devoir écrire une fois de plus un article sur ce personnage douteux, mais comment faire autrement si on jette un regard de ce que pourrait être l’année 2019 ? En ce qui concerne la migration, j’ose espérer que les Démocrates ne reculeront pas et bloqueront le budget jusqu’au moment, où ils obtiendront satisfaction, soit le stricte rejet d’un tel projet. Il serait bon qu’ils fassent comprendre au président, qu’ils ne se laissent pas intimider par des injures. Il serait temps de lui tenir tête. Avec une majorité à la Chambre des Représentants, ils ont l’occasion de la faire. Qu’ils jouent enfin des muscles, car c’est le seul langage que comprends Donald Trump !

pm

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/12/29/97002-20181229FILWWW00076-chineusa-trump-loue-de-grands-progres-dans-les-negociations.php

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.