La Knesset a adopté à une courte majorité la loi sur « l’État-nation ». 62 contre 55 députés ont voté pour. En quoi consiste cette réforme ? Le droit à l’autodétermination n’est accordé qu’aux juifs ; le statut de l’Arabe comme langue officielle est retiré. 20 % de la population israélienne sont ainsi mis au pilori et considéré comme des citoyens de deuxième classe. « Israël est l’Etat-nation du peuple juif dans lequel il réalise son droit naturel, culturel, historique et religieux à l’autodétermination ». Cette loi ne fera qu’attiser la haine. Il ne faudra pas s’étonner que l’antisémitisme soit de plus en plus virulent partout dans le monde. Au lieu d’apaiser les tensions, Benyamin Nétanyahou, fait tout pour détruire son pays. Il le déclasse en un État religieux du type franquiste en retirant ses compatriotes arabes d’une grande partie de leurs droits. À quand devront-ils porter un croissant cousu sur leurs habits afin qu’on les reconnaisse comme tels ? Je ne sais pas si ceux qui ont approuvé ce texte sont vraiment conscients de ce qu’ils ont fait ? Ce qui se passe là-bas ressemble bien à la discrimination des juifs en Allemagne dans les années 30. À quand interdira-t-on aux arabes de s’asseoir sur des bancs réservés exclusivement aux juifs ? Les citoyens israéliens ont-ils oublié ce que les nazis ont fait subir à leurs aïeux pendant les années noires de l’antisémitisme ?

Je ne comprends pas que ce peuple, qui a tant souffert, se prête aujourd’hui à de telles pratiques. Je pense que l’État d’Israël aurait pu être le symbole de la tolérance, du respect mutuel. Ce qui se passe-là va dans la direction opposée, celle d’un nationalisme dur et injuste, encourageant la discrimination. Je pense que cela va dans le sens de Viktor Orbán en Hongrie, celui d’un État autoritaire, où tous ceux qui ne sont pas chrétiens, sont considérés comme des personnes en marge. Oublie-t-on que les juifs en font partie. De même qu’en Pologne ? Une démonstration éclatante que l’état d’esprit des fascistes gagne du terrain. Et voilà que ceux qui ont souffert le plus de leurs méfaits, les imitent. Il y a de quoi éclater de colère ! Je le suis en pensant que beaucoup de personnes concernées se tairont, essayeront de justifier d’une manière ou d’une autre de telles mesures. Ce qui se passe ici est un déni complet de ce qu’ont subit tous ceux qui ont été emmenés à Auschwitz pour y être gazés. Tous ceux qui approuvent cette loi me diront, qu’ils ne sont pas les bienvenus dans les pays musulmans et qu’ils ne voient pas de raisons d’être plus magnanimes qu’eux. Je ne peux évidemment pas accepter une telle thèse, car elle ne tient pas compte du souvenir. Les juifs d’Israël auraient eu l’occasion de démontrer, que la couleur de peau, la religion ou la manière de vivre ne doit pas entrer en ligne de compte chez eux. Qu’ils se démarquent complètement des mesures discriminatoires des nazis, mais ils ne l’ont pas fait. Je pense qu’une telle loi pourrait sonner le glas de l’idée qu’on se fait de cet État. À la longue il pourrait avoir de plus en plus de voix qui s’élèveront contre de telles pratiques. Où cela peut mener, personne ne peut le dire exactement, mais c’est une mesure d’autodestruction, qui ne pourra qu’avoir des effets pervers.

pm

https://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/07/19/israel-la-loi-sur-l-etat-nation-adoptee-a-la-knesset_5333366_3218.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.