Donald Trump a beau crier victoire, sa rencontre hier à Helsinki, avec Vladimir Poutine a été du point de vue tactique, un échec. Le président des États-Unis a démontré durant son séjour en Europe, que ce qu’il tentait de faire dans le domaine des affaires étrangères était un désastre. Tous ceux qui aiment les USA, devraient l’empêcher de faire de tels voyages, afin de ne pas retomber dans de telles situations. Trump a réussi à blesser des alliés comme Angela Merkel et Theresa May, en les injuriant. Il s’est immiscé dans des domaines qui ne le regardent pas directement. Puis à deux ou trois reprises il s’est rétracté, ce qui fait paraître toute sa politique comme un vaudeville. Nous en sommes arrivés là, génial ! Au lieu de soutenir la paix aux quatre coins du monde, il est en train de détruire des projets prometteurs. Il dit presque systématiquement oui, à tout ce que ses collaborateurs du type fasciste lui glissent à l’oreille. En ce qui concerne Poutine, nous avons pu détecter chez lui une profonde admiration envers cet homme si secret, qui n’est pas du même gabarit que Kim Jong un. C’est un tacticien hors-pair, qui sait prévoir ses coups à l’avance, comme un champion d’échecs. Il a réussi que Donald Trump lui accorde de l’estime, plus encore, de l’aveuglement. Le maître du Kremlin travail en premier lieu pour l’avenir de son pays. Il ne veut plus que celui-ci se retrouve dans une telle situation d’humiliation, comme cela a été le cas après le renversement du communisme. Ses décisions nous paraissent souvent erronées, comme le soutien qu’il accorde à Bachar al-Assad. Il ne le fait sûrement pas pour cet homme, qui est responsable de la mort de nombreux compatriotes, parmi eux des enfants. Pour maintenir la moindre once de calme dans la région caucasienne, à majorité musulmane, il doit compter sur l’aide de l’Iran, qui comme l’Amérique, combat le terrorisme et le fondamentalisme sunnite, avec un succès relatif. Cette mesure sert à ses yeux avant tout à pacifier les territoires sis dans le Sud de cet empire, qu’est la Russie.

Il en va de même pour l’Ukraine et la Crimée. Vladimir Poutine en fait un symbole de puissance. Je pense qu’il porte encore le deuil de l’Union-Soviétique, de laquelle se sont détachées de grande régions. Une hémorragie qu’il a du mal à accepter. Donald Trump donne l’impression qu’il est complètement dépassé, ce qui déclenché l’ire d’un grand nombre de députés et de sénateurs républicains. Ainsi que ses attaques contre les services de renseignements. Et si le peuple américain est outré par ce qui vient de se passer, qu’il le dise haut et fort. Finalement ce sera lui qui sera la première victime. Avec la guerre économique qu’il a déclenché d’une manière irréfléchie contre la Chine et l’UE, il s’attirera de plus en plus d’ennemis. Vladimir Poutine sait parfaitement bien ce qui se passe actuellement. Le temps joue pour lui. Il n’a qu’à attendre que Trump tombe dans le panier comme une pomme mûre. Le pire dans tout cela, c’est qu’il ne s’aperçoit pas vraiment ce qui se passe. Et comme il est têtu et ne veut recevoir aucun conseil, aussi justifier soit-il, les États-Unis auront de la peine de se débarrassé de lui.

pm

https://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2018/07/16/trump-face-a-poutine-un-des-pires-moments-de-l-histoire-de-la-presidence-americaine_5332399_4853715.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.