Kim Jong-un a proposé à Donald Trump de le rencontrer, afin de régler le problème de l’armement nucléaire de la Corée du Nord. Il est prêt à accepter de renoncer à ses bombes et à ses missiles. À long terme cela pourrait signifier un rapprochement entre le Nord et le Sud de la péninsule. Le président a accepté l’invitation, ce qui aurait été utopique il y a encore quelques semaines. Les JO ont été probablement le point de départ de toutes ces initiatives. Je les considère avec une certaine méfiance, vu le caractère des deux négociateurs, mais dans ce cas-là il faut donner une chance à toutes les initiatives. Il est paradoxal que l’annonce de ce vis-à-vis, qui devrait avoir lieu jusqu’à la fin mai, s’est faite en même temps que le début de la guerre commerciale entre les USA et le reste du monde. Avec une majoration de 25 % des droits douaniers à l’importation de l’acier et de 10 % de l’aluminium, Donald Trump a entamé la rupture des relations entre son pays et l’UE, la Chine et j’en passe. Y-a-t-il une corrélation entre ces deux évènements ? Je ne le pense pas forcément mais qui sait ? Le but n’était-il pas d’attirer l’attention sur les deux Corées pour faire avaler la pilule amère de l’isolationnisme ? Une régression totale par rapport à tout ce qui s’est passé depuis la seconde guerre mondiale. Pour contrer cette absurdité, les pays appartenant à la sphère asiatique ont mis en route leur association de libre échange, dont la Chine fait aussi partie. Il avait été prévu au début que les États-Unis en soient aussi membre, ce qui aurait été logique. Maintenant ils devront faire face à une union de très grand poids. De l’autre l’UE va réagir en majorant certains produits symboliques de l’industrie américaine comme les motos Harley Davidson.

S’il venait à Trump l’idée d’imposer plus l’importation des voitures, le divorce pourrait être consommé. L’Union va chercher à approfondir ses rapports avec les asiatiques. Dans un tel cas, il y aurait une isolation assez complète de l’Amérique, qui se fera ressentir outre-Atlantique d’une manière assez douloureuse. Je pense que pour Donald Trump cela pourrait sonner le glas de sa présidence, mais il est probable que cet apprenti-sorcier restera à la Maison Blanche jusqu’à la fin de son mandat, mais avec quelles conséquences pour les habitants de cette puissance mondiale. S’il était vraiment dans son intention de jeter de la poudre aux yeux de l’opinion publique avec sa main-tendue à Kim Jong-un, cela sera de courte durée, car le réveil risque d’être très douloureux. Bien des Républicains condamnent cette résolution économique, mais comme le président, dans ce cas bien précis, n’a pas besoin de faire valider par le Congrès la majoration des droits douaniers, ils en resteront tout d’abord pour leur compte. Donald Trump a beau signé ce décret en présence de métallurgistes goguenards, cela n’empêchera pas le vent de tourner lorsque le chômage atteindra les classes moyennes. Et pour nous, les Européens ? Au lieu de paniquer, nous devrons riposter d’une manière forte, ce qui risque de nous rapprocher plus. Au bout du compte nous en sortirons vainqueur. L’Amérique seule contre le monde entier ? Un western de mauvaise qualité ! Pas de quoi pavoiser !

pm

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2018/03/09/coree-du-nord-kim-jong-un-propose-une-rencontre-a-trump-pour-denucleariser-la-peninsule_5267943_3216.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.