Le Vatican vient de signer avec l’autorité palestinienne un accord concernant la place et les droits de l’Église dans ce territoire. Cela n’a pas plu à Israël, considérant que cet acte pourrait accélérer le processus de reconnaissance d’un État, qui à ses yeux, n’a pas le moindre droit d’exister. Je serais le premier à saluer un accord entre les deux communautés, à encourager tous mouvements ayant comme but la paix, mais il est vain d’attendre du nouveau gouvernement Netanyahu qu’il lâche du lest. Au contraire ! Il va aggraver le conflit en proférant des menaces belliqueuses contre ses voisins. Un réflexe connu dans les agissements d’une droite dure et pure, que je qualifierais d’extrême. Les Juifs libéraux ne peuvent pas se reconnaître dans de telles diatribes qui n’ont qu’un but, celles d’attiser la haine. Ce n’est pas un message compatible par rapport à tous ceux qui ont échappé par miracle à l’holocauste. Il creuse des fossés au lieu d’apaiser les passions. Le Pape a dans de telles conditions bien fait d’agir de la sorte. Il donne le feu vert à tous ceux qui hésitent encore à tendre la main aux Palestiniens. Je ne peux qu’encourager les gouvernements européens à le faire et de manifester ainsi leur solidarité à des populations réprimées. Mais cela ne veut pas dire que j’encourage certaines revendications venant du monde arabe. Je condamne sans équivoque tous ceux qui veulent éliminer Israël de la carte du monde, qui veulent jeter ses habitants à la mer. Weiterlesen…

Benjamin Netanyahu pourra probablement former le prochain gouvernement israélien. Cela revient à dire que la guerre continuera à être au rendez-vous. Ce début de l’année 2015 a de quoi nous décourager. Partout des conflits, une violence inimaginable ! Tous appels à la raison semblent s’enliser avant mêmes qu’ils soient prononcés. La plupart des hommes aspirent à la paix, mais celle-ci nous boude. Les tentatives de négociations aboutissent le plus souvent dans un cul-de-sac. Une poignée de fanatiques, que ce soit au Proche-Orient ou en Ukraine et ceci des deux côtés, préfèrent jouer avec des armes au lieu de se soumettre à toutes tentatives de conciliation. Que se soit en Europe ou aux États Unis, le populisme gagne du terrain. Des programmes politiques délirant trouvent l’approbation de tous ceux qui partent à la dérive. Le bon-sens s’est tout simplement évaporé. Le guide charismatique pouvant d’un coup de baguette magique tirer d’embarras tout un peuple « anémique » est l’égal du veau d’or ! On se soumet à lui, paralysé par sa propre incontinence. Weiterlesen…

Benjamin Netanyahu risque d’après les sondages de passer à la trappe. Le travailliste Isaac Herzog semble se trouver d’une courte tête aux premières loges. 20% des citoyens n’ont pas encore fait le choix. Jusqu’à la dernière minute les candidats ont fait campagne. Deux politiques diamétralement différentes s’affrontent. Le premier ministre voit la sécurité de son pays au premier plan et à sacrifié en son nom tous compromis avec ses voisins. Il a bombardé la bande de Gaza, a encouragé les colons à s’installer sur les terres palestiniennes et ceci avec l’aide de l’armée. On est loin de toutes initiatives pouvant engendrer un processus de paix. Sa politique belliqueuse rend tout avenir incertain. Il serait même possible qu’elle mène à l’autodestruction d’Israël. Une attitude sans une once d’espoir. Par la force il cherche à braver la réalité. À la longue cela ne sera pas réalisable. La population semble enfin se réveiller, tout au moins je l’espère. Weiterlesen…