« Le but de la pénétration au fond n’est pas vraiment le plaisir des deux partenaires, mais en premier lieu celui de l’homme, puis éventuellement celui de la femme (d’ailleurs la pénétration cesse généralement quand l’homme a atteint son plaisir). C’est l’instauration d’une relation inégalitaire comme modèle. » C’est ce que dit le romancier Martin Page. N’y aurait-il pas un sujet plus important à évoquer ce matin, comme le sondage des Européennes au Royaume Uni, où les partisans du Brexit sous la houlette de Nigel Farage obtiendraient 34 %, soit plus de voix que les Tories et le Labour ensemble. De quoi bander ! Ou de parler de Donald Trump, qui croit pénétrer les Chinois en affichant une virilité à tous crins au monde entier. Peut-être aussi évoquer Marine Le Pen, qui veut nous faire croire qu’elle n’est pas de collusion avec Steve Bannon, le baiseur, raciste, antisémite, facho, Américain de son état. Je pourrais aussi évoquer Bayer, qui présente ses excuses à la France au sujet de la mise à fiche par Monsanto, de personnalités, refusant d’asperger leurs chrysanthèmes avec du Glyphosat. Eh Pierre que se passe-t-il ? Il préfère parler d’affaires de cul, que de politique lundi à l’aube. Peut-être une réaction identique à celle du Monde, qui en a probablement plein les basques de toutes ces mauvaises nouvelles ! Revenons à nos moutons, qui eux aussi pratiquent la pénétration et qui n’ont rien à foutre de l’orgasme, si j’en crois les lois du troupeau. Ils n’ont pas le temps de faire joujou avec les brebis, car comme tous moutons qui se respectent, ils doivent faire des agneaux, afin que nous pouvions continuer à manger du gigot. Je ne pense pas que ce sont eux qui se creuseront les méninges comme Martin Page qui écrit : « Si la sexualité était une question de plaisir, les femmes seraient moins pénétrées et les hommes le seraient davantage ». Weiterlesen

Parler des droits de l’homme et discriminer les roms, c’est une antithèse. Ce qui se passe à leur sujet en France est déplorable. Il y a deux ans j’ai assisté à une évacuation d’un camp. Le langage employé par les forces de l’ordre était plus que rude. Tutoyer hommes et femmes pour leur montrer du mépris, les accuser de tous les maux ! Non je n’accepte pas cette manière de faire. Ils ne sont pas sur les routes par plaisir. Ce peuple a subi les pires diffamations partout où ils passent. Dans leurs pays d’origines les porcs sont mieux traités ! Et ceci au sein de l’UE ! Les accuser d’emblée d’être des voleurs, de cambrioler des maisons ou d’être des faux-culs, voilà comment les bons bourgeois agissent. Ce ne sont de loin pas que des Le Pénistes qui s’expriment ainsi. Que ce soit les juifs ou les roms, de quel droit agissons-nous ainsi ? Il y a des mots qui tuent, cela devrait entrer dans nos esprits. Déloger des personnes d’un lieu où ils ne devraient pas être est certes légitime, mais il faut dans le même temps leur offrir des alternatives. Je salue que le commissaire chargé des droits de l’homme au Conseil de l’Europe est adressé une missive à Bernard Cazeneuve, le ministre de l’intérieur. Un socialiste qui devrait au contraire tout faire pour que les roms vivent dans des conditions dignes de la République. Il est certes difficile de vouloir accueillir tout le monde, mais il serait temps de traiter d’une manière digne tous ceux qui viennent d’ailleurs. Dans ce sens, je préfère l’attitude de Madame Merkel face aux migrants que l’ostracisme pratiqué de part et d’autre. Vouloir boucler les frontières, comme les pays émules de Viktor Orbán, le démocrate plus ou moins fascisant de la Hongrie, est inadmissible. Lui aussi considère les roms comme de la vermine et les traite en conséquence. Weiterlesen