Nadine Morano, l’ancienne compagne de route de Sarkozy, refait des siennes en ce qui concerne le racisme. Elle qui appel de ses vœux une France blanche, issue de son passé judéo-chrétien, a écrit au sujet de la porte-parole deú gouvernement, Sibeth Ndiaye : « Outrée mais habituée à entendre ses inepties débitées souvent en tenue de cirque… Sénégalaise très bien née ayant obtenu la nationalité française il y a trois ans… visiblement avec de grandes lacunes sur la culture française. Indigne de cette fonction gouvernementale en France. » Ce n’est pas étonnant que cette dame, bien sous tous rapports, emploie la méthode Trump pour se faire entendre. Et ceci au nom de la tradition catholique de la France. C’est une honte de se conduire ainsi et démontre aussi à quel point Nadine Morano est primitive, qu’elle manque de ce qui caractérise la République, son esprit de tolérance. Lorsque en politique on est blessant, c’est un signe d’ineptie. Elle démontre ainsi qu’elle n’a rien compris à son pays et à ses valeurs. Mener le débat politique ce cette manière est indigne. La polémique avait commencé par la remarque de Sibeth Ndiaye dans un tweet : « Nous avons conscience que nos concitoyens ne mangent pas du homard tous les jours, bien souvent c’est plutôt des kebabs » Ceci au sujet au sujet de la démission de François de Rugy pour cause de festins de rois aux frais de la princesse.

Nadine Morano ne mériterait pas que je lui consacre ces lignes tôt le matin, mais je veux citer cet exemple comme la preuve que le virus de l’exclusion et du racisme infeste encore la France, ainsi que d’autres pays. L’exemple que donne Donald Trump, un raciste tous crins, est désastreux. Il a pour but de déstabiliser l’adversaire politique en le blessant. Je ne peux que mépriser un tel homme et suis content que Madame Merkel, lors de sa conférence de presse, avant son départ pour les vacances, ait dit qu’elle condamnait la discrimination raciale pratiquée par lui dans le cadre de la campagne électorale américaine. Je suis malheureusement sûr, que le président trouve chez beaucoup de citoyens un assentiment sans bornes. Aussi en Europe. Il n’y a qu’à entendre Matteo Salvini pour s’en rendre compte. Je pense que Nadine Morano devrait être attaquée en justice par des organisations humanitaires. J’approuverais qu’elle soit condamnée. Le débat politique peut être assez rude, mais il y a des limites qui ne doivent pas être dépassées. Lorsqu’elle parle de l’origine sénégalaise de la porte-parole du gouvernement et la met en rapport avec le monde du cirque, elle dépasse de loin la correction de ce qu’on attend d’une personne qui a eu sa part de responsabilité dans un gouvernement de la République. Tous ceux qui veulent diviser, sont des apprentis-sorciers, car ils attirent dans le discrédit un peuple tout entier. Qu’elle le veuille ou non, la France restera multiculturelle, bien s’en faut. Un des bienfaits du 14 juillet a été la déclaration des droits de l’homme. C’est de là que devrait partir ce que nous voulons réaliser. Il impossible de construire un avenir qui se base sur la haine. Madame Morano devrait en tant qu’universitaire le savoir. J’attends du monde politique qu’il réagisse bien plus fortement lorsqu’il y a de telles dérives. Pas de passivité !

pm

https://www.nouvelobs.com/politique/20190719.OBS16154/nadine-morano-qualifie-sibeth-ndiaye-de-senegalaise-tres-bien-nee-souvent-en-tenue-de-cirque.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.