Ni le bleu-blanc de Benny Gantz, ni le Likoud de Benjamin Nétanyahou ont pu se démarquer. Nous nous acheminons vers un match nul, qui ne pourra pas être gagné dans les prolongations, bien plus dans les négociations de coalition. Il est plus que probable que la politique menée jusqu’à présent soit prorogée. Depuis que les travaillistes se sont effondrés dans ce pays qui avait été social-démocrate, ils ne remporteraient pas plus 8 sièges, les droites tous crins peuvent crier victoire. Avec Benny Gantz, qui s’appuie avant tout sur le centre-droit, il ne faudra pas s’attendre à un revirement. Ce qui est inquiétant est le fait que le cléricalisme dut au fanatisme religieux prenne Israël de plus en plus en otage. L’intention d’annexer des territoires palestiniens part d’une politique revancharde prônant le nationalisme. Même si certains commentateurs envisagent qu’il puisse avoir de nouvelles initiatives de paix, je n’y crois pas. Si la paix est la domination par la force de l’adversaire, je ni souscrirais en aucune manière. Il est complètement erroné de croire que sans un accord juste avec les Palestiniens, il puisse y avoir pérennité de l’État Hébreux. Les politiciens israéliens ne sont-ils pas en train de signer son arrêt de mort ? Je trouve déconcertant que le peuple n’ait pas compris ce qui se passe vraiment. Il aurait été temps de changer diamétralement de politique, mais je pense que le colonialisme prendra de plus en plus d’emprise dans ce pays. Le rejet des partis prônant une paix équitable est dû à l’échec ces dernières années des négociations. Et dire que les Travaillistes avaient une fois la majorité, qu’ils détenaient les rennes du pouvoir. Israël connaît en ce moment un boom économique sans précédant.

Le taux de chômage est des plus bas. Des faits qui n’incitent pas au changement. Il est vrai que Donald Trump a donné du sien, afin que les vautours soient en pleine évolution. Une fois de plus j’ai du mal à comprendre les visées du président. Ses conseillers devraient savoir que la confrontation ne peut pas être pérenne, qu’elle aboutit en fin de compte à l’échec. Il ne suffit pas de fustiger l’Iran pour maintenir le calme. Ce qui se passe au Liban est la volonté de prendre Israël en tenaille entre la bande de Gaza, la Cisjordanie et au Nord, la Syrie. Il ne suffira pas de bombarder des positions ennemies afin de maintenir le statu quo. Je crains fort que l’État Hébreux reparte à l’offensive. La reconnaissance des États-Unis de l’annexion du plateau du Golan et la reprise des colonies juives en terre palestinienne, ne présagent rien de bon, ainsi que les diffamations concernant les citoyens arabes du pays, ne font qu’attiser la haine. Que va-t-il se passer ces prochains jours ? Je ne serais pas étonné qu’en fin de compte Nétanyahou reste au pouvoir. Mais une chose est certaine dans ce cas-là, il sera dépendant des partis hyper-religieux qui feront tout afin de mettre la nation toute entière sous leur joug. Je crains fort que Nétanyahou passe à l’acte en territoire palestinien et occupe militairement les colonies. Et dans tout cela que peut faire l’Europe ? Elle a de mauvaises cartes depuis qu’il y a une recrudescence d’antisémitisme. De jouer aux médiateur implique un regain de confiance. Je ne la sens pas ! Je crains fort que nous nous acheminions vers la guerre.

pm

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/09/legislatives-israeliennes-les-listes-de-netanyahou-et-de-gantz-au-coude-a-coude_5448023_3210.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.