Quatre demandeurs d’asile alcoolisés ont commis des méfaits le Nouvel an à Amberg, une petite ville bavaroise. Un évènement condamnable, mais courant à cette époque de l’année, où le blues est de mise, quelle que soit la couche de la population. Un évènement qui a été évidemment récupéré par les néonazis, qui se considèrent comme les défenseurs de la civilisation occidentale. Comme les SA, ils se sont décidés d’intervenir en formant une milice citoyenne ayant pour but, de maintenir à carreau les « bronzés ». En bafouant ainsi les forces de police et la justice, une étape a été franchie en Allemagne, qui est absolument inadmissible. Celle qui peut expliquer la ratonnade contre les migrants à Chemnitz ou les attaques contre des commerces juifs. Comme dans les années 20 ! C’est ainsi que la montée d’Adolf Hitler a débuté. Et dire que certains de ces fascistes ont endossé des gilets jaunes en hommage à leurs camarades français. Ce qui se passe à Amberg devrait probablement plaire à Dieudonné, le pourfendeur de l’internationale juive, une thèse soutenue par les fondamentalistes catholiques en Pologne par le biais de Radio Maria. Un émetteur protégé par le gouvernement de Varsovie, qui crache à longueur de journée de venin sur les juifs, sur les musulmans, sur tous ceux, qui comme les homosexuels, ne correspondent pas à leurs vues sociétales, qui refuse que cette racaille » altère les valeurs chrétiennes de l’Occident et qui sans le dire expressément, n’aurait pas d’objections de réactiver les chambres à gaz.

Vous me direz que je monte en épingle l’évènement de Amberg ! Je ne fais que de mettre en garde la majorité des gens, que sous le prétexte d’agissements de voyous, des néos profitent de l’apathie d’un grand nombre de citoyens, pour se faire une place au soleil en patrouillant dans les rues d’une ville plus ou moins endormie. Je ne suis pas naïf au point de croire, que cela fait partie que d’un fait divers. Bien des personnes, qui ont peur des étrangers, diront sous la main, qu’elles approuvent de telles actions citoyennes. «N’allez pas croire que je suis d’extrême-droite, mais quand la vermine est à l’œuvre, il faut la combattre, comme le paysan qui veut sauver sa récolte ! » Une tendance qui existe aussi en France et qui a été instrumentalisée par les ultras afin de récupérer les Gilets jaunes, qu’on ne peut pas traiter dans leur ensemble de fascistes. En Allemagne beaucoup me diront que la meilleure manière de combattre ces groupuscules nazis est de les ignorer. Je m’oppose à une telle attitude, en argumentant que pendant la République de Weimar, elle a permis en fin de compte la prise de pouvoir des chemises brunes. Il faut étouffer dans l’œuf de telles initiatives, y mettre un terme le plus rapidement possible, mais l’apathie du peuple ne présage rien de bon. Est-il devenu amnésique ? À force de ne pas vouloir se mêler « des affaires des autres », il est devenu le complice du totalitarisme ? Law and order au service de l’exclusion, du meurtre ethnique, c’est ce qui nous attend tant que nous nous conduisons comme des larves. En un tour de main, la situation pourrait devenir critique car elle rejetterait la démocratie, comme ceux qui se servent des Gilets jaunes, pour éliminer la République, comme il a été dit sur Facebook !

pm

https://www.nouvelobs.com/monde/20190103.OBS7948/en-baviere-les-patrouilles-d-autodefense-de-l-extreme-droite.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.