La démarche d’un vrai héros se marque par la capacité de sortir d’un conflit majeur. Eric Drouet, un des leaders des Gilets jaunes, a été une fois de plus été interpellé non loin des Champs-Élysées pour vérification d’identité. Il était sur le chemin d’une rencontre avec des camarades, non loin de l’Arc de Triomphe, dans le but de mener une action limitée mais d’un haut caractère symbolique. Eric Drouet semble vouloir remettre cela ! Je ne le lui reproche pas, mais il serait temps de changer de tactique. Ce n’est pas dans une résistance acharnée que la situation pourra s’améliorer et c’est de cela qu’il est question. Il a eu le mérite de mettre le doigt dans la plaie en ce qui concerne la précarité en France, d’ébranler la Présidence. Un résultat appréciable pour un mouvement qui est parti de rien. Mais attention, les dérives que j’ai pu remarquer en disent long. Lorsque un internaute sur Facebook réclame la tête d’Emmanuel Macron et la mort de la République, ce n’est pas une voie, où je suis prêt à m’engager. Je suis une personne très attachée aux institutions et considérerais la mort de notre système, comme un déni de notre histoire. Cela voudrait peut-être dire, que je n’aurais plus la liberté d’écrire ce que je pense au plus profond de moi-même. Une fois de plus je vous déclarerai ici que je soutiens le Président de la République, même si je considère qu’il a manqué de doigté, qu’il n’a pas trouvé les mots adéquats pour atténuer les angoisses des plus pauvres.

Et c’est-là que le bât blesse aussi du côté d’Eric Drouet, c’est de ne pas avoir la grandeur de chercher, dans l’intérêt des siens, un dialogue avec le pouvoir. Il devrait s’élever contre tous-ceux qui utilisent l’exclusion et l’antisémitisme comme armes, des éléments qui salissent des revendications absolument justifiées. La récupération par l’extrême-droite raciste et peu solidaire est à mes yeux insupportable et met en doute les Gilets jaunes. Cela me fâche, aussi un droit élémentaire que je me permets d’exprimer haut et fort. N’oublions pas que la Marche sur Rome en octobre 1922 a aussi vu son jour grâce à la gauche, dont je fais partie depuis des décennies. Elle a permis à son future bourreau de prendre le pouvoir et ceci parce qu’elle s’était fait dérober son identité. J’attends qu’Eric Drouet prenne position à ce sujet. Vouloir prétendre que les Gilets jaunes ne sont pas rattachés à une idéologie est du pipeau. Il serait opportun de déclarer haut et fort à quel bord on appartient. Cela serait une marque de courage. C’est ce qu’attendent biens des descendants de la Résistance, pas des paroles incendiaires qui pourrait être les vecteurs de la guerre civile. Je saluerais si Eric Drouet pouvait montrer aujourd’hui de la grandeur ! Ce que j’exprime ici est la base même de mon travail politique que j’ai mené pendant des années en ayant été tout aussi bien membre du PS en France que du SPD en Allemagne. J’ai aussi été un syndicaliste actif et me suis retrouvé membre du comité exécutif de ma formation au sein de l’entreprise. J’ai toujours été du côté des plus défavorisés, mais ne crois plus à des solutions pécuniaires qui auraient comme but, de faire des citoyens des assistés. Comme tous les modèles ont échoué, je suis d’avis qu’il faut donner au gouvernement une chance, qui pourrait être retirée en cas de dérive. Je saluerais qu’on en parle, Eric Drouet !

pm

https://www.nouvelobs.com/societe/20190103.OBS7911/arrestation-d-eric-drouet-ils-veulent-nous-couper-la-tete-mais-nous-sommes-une-hydre.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.