Les gilets jaunes essayeront aujourd’hui de barrer les routes, de mettre le pays en ébullition. Je suis l’avis d’un ami de Facebook, que cette situation est inquiétante, car le problème de la sécurité n’est pas assuré. La moindre étincelle peut mettre le feu aux poudres. Il est bien certain que personne ne peut garantir que tout se déroule dans le calme. La police et la gendarmerie feront probablement tout pour assurer la circulation sur les routes de France. C’est leur rôle ! L’État ne peut pas dans une telle situation montrer de faiblesse. Je suis bien sûr un partisan acharné du droit de manifester, mais dans ce cas précis, aussi justifié que puisse être le désarroi de bien des citoyens, il y a un arrière-goût rance, car ce mouvement est entrain de se faire récupérer par les populistes, pour qui le désordre est une possibilité de faire un pas vers le pouvoir. Ceci non pas pour préserver le doit de parole des citoyens, mais pour s’imposer jusqu’au moindre recoin de la République. Je ne reviendrai pas sur la lancée de pamphlets antisémites, accusant les Juifs de détruire « le pays qui les accueille » ! C’est nauséabond ! Une des raisons pour lesquels les syndicats ne participeront pas à ce mouvement. Cher amis, je vous demande instamment de ne pas émettre de provocations, de faire tout pour vos semelles ne soient pas prises dans la boue brune, qu’est le néonazisme. Je demande aussi aux forces de l’ordre de garder tout leur calme, de ne pas provoquer tous ceux qui ont été trompés. Il est évident qu’Emmanuel Macron a un très grand problème de communication, qu’il n’a pas su se faire entendre par le peuple, qu’il paraît en être très éloigné. Et comme vous le savez je soutiens son action, car c’est la seule voie possible. Il est évident que son attitude a attisé la braise.

Voyant tout cela aussi de l’Allemagne, je suis assez désemparé par ce qui se passe. Comme Chemnitz l’a prouvé, il suffit d’un fait tragique comme l’assassinat d’un citoyen d’origine cubaine, pour que la pègre hitlérienne descende dans les rues, qu’elle pratique un pogrom contre des innocents. Des migrants évidemment. Ils ont aussi lancé des pierres dans les vitrines d’un restaurant juif, crié à tue-tête qu’il fallait envoyer cette vermine dans des camps d’extermination. Le patron a été blessé. Une honte après ce qui s’est passé de 1933 à 1945. Ensuite ils on mis le feu à un établissement arabe. Heureusement qu’un nombre considérable d’opposants démocratiques soient descendus dans la rue. Je cite cet exemple pour démontrer avec quelle rapidité des voyous peuvent prendre les commandes et faire dégénérer un mouvement de colère pacifiste en un bain de sang. Sans que l’énorme majorité des gilets jaunes le veuillent, ils peuvent tomber dans le piège de l’extrémisme de droite. Je désire comme mon ami de Facebook appeler les gens à la raison et de tout faire pour que le pays tout entier ne s’embrase. C’est une situation qui peut dégénérer très rapidement. Je m’adresse à vous quand il est encore temps, de ne pas pousser vos protestations au paroxysme. À cinq heure quarante cinq il est encore temps de se poser des questions. Non, je ne veux pas de terres brûlées en France ! Je veux que les conflits se négocient !

pm

https://www.nouvelobs.com/edito/20181116.OBS5554/gilets-jaunes-la-voila-la-societe-civile-voulue-par-macron.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.