C’est la capitaine qui a forcé le blocus imposé par les autorités italiennes à tout accostage de bateaux ayant à son bords des migrants. Le Sea Watch a passé outre les contraintes imposées par Matteo Salvini, le ministre de l’intérieur, ce qui pour Carola Reckete aura pour conséquence une mise en examen. Elle a été arrêtée et doit s’attendre qu’on lui fasse un procès. Dans le pire des cas, elle pourrait écoper de dix ans de prison ferme. Son action était avant tout menée pour que l’Italie revoie son attitude en ce qui concerne l’accueille des naufragés sauvés par ses soins. « Nous attendons encore et toujours une solution qui ne se dessine malheureusement pas. C’est pourquoi j’ai maintenant moi-même décidé d’accoster dans le port » C’est ce qu’à déclaré cette vaillante femme de 31 ans de nationalité allemande. Il est évident que le Sea Watch avait aussi comme but d’attirer l’attention des citoyens, de ce qui se passe à l’heure en Méditerranée. Une action humanitaire et politique à la fois. Il est déconcertant que l’UE n’ait pas réussi à trouver une solution à ce problème de fond. Celui d’un pays comme l’Italie qui a été forcé de recueillir des milliers migrants et de s’en occuper. Au lieu de s’engager à les répartir dans tous les pays de l’Union, peu de nations ont consenti d’apporter de l’aide à Rome. Un manque de solidarité qui a amené les Italiens à voter pour l’extrême-droite avec toutes les conséquences que nous connaissons aujourd’hui. Pour moi un Waterloo politique.

C’est avant tout l’attitude de Carola Reckete que je veux évoquer dans cet article. Il y a heureusement des gens comme elle, qui se sacrifient pour une bonne cause, qui passent outre des directives inhumaines et risquent ainsi beaucoup. Pour qui les lois du cœur passent avant celles édictées par des politiciens plus ou moins intègres. Il ne fait aucun doute pour moi que son insubordination est un acte civique. Même si pour Rome Carola Rackete est considérée comme une criminelle, je n’en ai rien à faire. Elle doit être de la même trempe que tous ceux qui sont entrés dans la Résistance. Eux-aussi ont été considérés comme des félons, s’attaquant à un État de droit. Aujourd’hui une grande majorité d’entre-nous les considère comme des patriotes, comme des héros ayant eu le courage de tenir tête à l’arbitraire. Oui, je prône la désobéissance dans certaines situations. La raison pour laquelle j’approuve l’action des ONG en Méditerranée. Je trouve infâme qu’on les accuse de collusion avec les bandes de passeurs, qui sont, comme nous le savons, des organisations faisant partie de la criminalité organisée, qu’il faut combattre de touts ses forces. Mais ici il en va d’hommes, de femmes et d’enfants qu’il faut à tout prix sauver. Une assistance à personnes en danger ! Je trouverais soulageant que la justice italienne prenne conscience de la monstruosité de cet article de loi, qui bafoue les règles élémentaires des droits de l’homme. Quelle remette en question un tel arrêté et qu’elle libère au plus vite Carola Rackete. Certains pays européens sont d’accord de recevoir les rescapés, ce qui devrait dans un premier temps calmer les esprits. Mais il serait fatal que cette initiative humaine incite de nouveaux migrants à tenter le passage. Notre rôle serait de leur permettre de vivre décemment chez eux.

pm

https://www.nouvelobs.com/monde/20190629.OBS15129/la-capitaine-du-sea-watch-arretee-apres-avoir-accoste-de-force-a-lampedusa.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.