Donald Trump va déclarer l’urgence nationale pour pouvoir construire un mur entre les USA et le Mexique. Cela est devenu une obsession pour lui, qui essaie de faire comprendre à ses concitoyens qu’il faut prendre une telle mesure afin de les protéger contre l’invasion de hordes de miséreux qui leur voleraient tout ce qu’ils ont gagné honnêtement. C’est franchement ridicule. Mais j’ai de la peine à en rire, car cela est le déni même de la raison, de l’esprit critique. J’ai comme l’impression que le président tient à ce projet, parce qu’il pourrait en être l’entrepreneur indirect, lui permettant de générer ainsi de l’argent pour sa famille ou ses amis. Cela serait de la magouille, si c’était le cas. Pourquoi s’opposer à une barrière en acier ? Elle remplirait exactement le même rôle. Tout cela est de l’enfantillage. Mais il y a effectivement un problème de taille, celui du fossé entre les pays riches et les pays pauvres. Il serait mieux d’investir de fortes sommes pour améliorer l’ordinaire de nations entières en incitant des investisseurs à permettre la création d’économies autonomes. Si c’est pour favoriser le colonialisme à la United Fruit, je ne peux que m’y opposer. Des pratiques ayant comme but de générer du profit sur le dos d’ouvriers agricoles travaillant à des tarifs défiants toute concurrence. Un esclavage moderne qui est incompatible avec les droits de l’homme. La vente des bananes Chiquita n’a pas enrichi un pays comme le Honduras, mais les actionnaires aux États-Unis. Tant que de telles méthodes seront de mises en Amérique Latine, le flot migratoire ne pourra pas être stoppé. Ce n’est pas le mur qui réglera quoi que soit. C’est exemple démontre que l’éléphant qu’est Trump a un cerveau de moineau.

En permettant au niveau de vie d’augmenter, il pourrait ouvrir de nouveaux marchés aux USA. Le tout est du bricolage, des caprices d’enfant gâté, qui considère qu’il a le droit de dicter aux autres, leur manière de faire. La meilleure mesure d’urgence nationale serait que le président prenne son chapeau au plus vite, mais cela ne se fera pas, car en restant dur, il a la certitude de remplir une de ses promesses électorales les plus importantes à ses yeux. Mais la clientèle qu’il veut satisfaire est chauvine, raciste, revancharde à l’extrême. De la classe plus que moyenne en ce qui concerne l’esprit. Des gens peut-être honnêtes, mais dépourvu d’instruction, comme Trump au demeurant. En se soumettant à leurs quatre volontés, il dévalorise son pays, le rend peu crédible. S’il passait outre l’avis de l’opposition de la majorité démocrate à la Chambre des Représentants, il scinderait encore plus la nation, qui se trouve déjà imbriquée dans la campagne électorale de 2021. Il est évident que le ton entre les Républicains et les Démocrates risque de devenir insupportable, le tout attisé par la Maison Blanche. Dans ce cas le mur pourrait être le symbole d’une Amérique aussi ringarde que l’ex-RDA, qui était dirigée par des têtes de béton. Entre le système communiste et capitaliste, pas de différence. L’’arbitraire cherche à mettre au pas les citoyens qui ne partagent pas les mêmes opinions que celles de l’establishment qui tient les rennes du pouvoir. Il est primordial que les Démocrates restent fidels à eux-mêmes en défendant sans aucun compromis la démocratie.

pm

https://www.nouvelobs.com/monde/l-amerique-selon-trump/20190214.OBS0230/donald-trump-va-declarer-l-urgence-nationale-pour-financer-le-mur-a-la-frontiere-mexicaine.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.