Et voilà Donald Trump qui veut suivre l’exemple de l’armée israélienne en ce qui concerne la bande de Gaza. Il a donné le feu vert à l’armée de tirer sur les migrants venant d’Amérique centrale, si ces derniers jetaient des pierres sur les soldats. Un acte militaire de grande envergure. Il y aurait des morts bien entendu, mais n’est-ce pas un acte d’autodéfense ? Plus de 10.000 migrants pourraient envahir les USA et les déstabiliser, avant tout des femmes et des enfants ! Ils pourraient prendre d’assaut la Maison Blanche ! Une nation armée jusqu’aux dents pourraient s’effondrer. Ce n’est pas un canular, c’est la rhétorique insensée d’un Président au cours de la campagne électorale qu’il mène contre les démocrates, accusés de traîtres, parce que ces derniers ne le considèrent pas comme le défenseur des valeurs américaines ! Il les traite de laxistes qui soutiennent des hordes de criminels. Trump est un maître incontesté de la démesure. Ne remarque-t-il pas qu’il sombre dans le ridicule ? De tels propos sont de mises aujourd’hui et auraient pu être prononcés par un Matteo Salvini. Peut-être que lui aussi en prendra de la graine et donnera l’ordre aux forces de police, dépendantes de son ministère, de tirer sur les migrants venant d’Afrique avant qu’ils abordent la côte italienne ? Et le pire dans tout cela, c’est qu’un grand nombre d’individus, se prenant pour des patriotes, se déclarent en faveur de telles mesures. Faire le carton sur des gens non-armés est un acte courageux, comme celui de tuer des Juifs dans un camp de concentration. Des héros qui servent les intérêts de la nation en éliminant la vermine. Une solution finale qui satisferait bien des petits-bourgeois ! Il est déconcertant que le peuple américain et italien en soient arrivés-là. Cela avait été aussi une solution qui avait été envisagée à l’époque par l’AfD, par Frauke Petry, qui était à l’époque sa présidente, avant de quitter le parti. Toujours le même schéma, celui de déclarer ennemi public, des gens qui ne sont pas en moyens de se défendre.

Je m’insurge évidemment contre une telle attitude que je trouve absolument démesurée. Le problème migratoire ne s’en trouvera pas réglé, loin s’en faut. Il s’agirait de faire en sorte que les conditions de vie dans les pays concernés soient décentes, que ce soit en Afrique ou en Amérique. Les États-Unis, comme leader, devraient tout faire pour améliorer le sort des plus démunis, de contribuer à enrayer la violence dont sont victimes les réfugiés. Il n’ont pas quitté de gaîté de cœur leur patrie, au contraire. Mais que se passe-t-il dans les faits ? Le grand-frère les a exploités avec ses compagnies fruitières ou autres. Il a souvent pris sous son aile protectrices les despotes, les trafiquants de tout gabarit, qu’ils soient des meurtriers ou pas. Il serait vain de s’étonner que de plus en plus de personnes oppressées quittent ces pays, qui aujourd’hui sont considérés comme des paradis pour les touristes. Le peuple n’en a rien à faire des belles plages ensoleillées et des palmiers. Ils veulent de la justice, rien que cela ! Mais les plus démunis n’ont pas voix au chapitre. Ce sont des envahisseurs comme vient de déclarer le président. S’il le dit, c’est que c’est vrai. Nous prend-t-il pour des imbéciles ? Je crois bien que oui ! Pauvre Amérique. En arriver-là n’est pas un acte héroïque !

pm

https://www.nouvelobs.com/topnews/20181102.AFP8275/trump-previent-les-soldats-pourraient-tirer-sur-les-migrants-s-ils-leur-jettent-des-pierres.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.