Ne vaut-il pas mieux voter pour l’original que pour une copie ? Cette question pourrait-être posée concernant Nicolas Sarkozy. Une fois de plus il espère glaner des voix à l’extrême-droite en faisant de la surenchère populiste. Une attitude à mes yeux insupportable parce qu’elle reflète une attitude opportuniste. Casser du sucre sur les plus faibles, d’autant plus lorsqu’ils ont un teint basané, est une recette pas digne d’un homme qui veut se faire passer pour un démocrate. Je lui reproche de jouer la peur. Clamer à tous vents qu’il rétablira l’autorité de la fonction présidentielle et de l’État est guère crédible lorsqu’on jette un regard en arrière sur son quinquennat. Il est le symbole de l’échec, car il se plie à la volonté populaire sans proposer des alternatives valables. Une fois plus une grosse gueule qui ne fera guère d’effet. Lorsqu’il propose de baisser les impôts, il veut se faire passer pour le père Noël. Un attrape-nigauds qui pourrait plonger encore plus le pays dans la dèche. Ceci en complète contradiction avec les règles fixées par l’UE. Sans parler des restrictions nouvelles envers l’islam et ses fidèles. Ce genre de discours me donne de la chaire de poule, car il démontre une fois de plus la fragilité de la droite démocratique. Il se pourrait bien que Sarkozy soit le fossoyeur de sa formation et ceci, parce qu’il a une seule idée en tête, celle à tout prix de vouloir réintégrer le Palais de l’Élysée. Si j’étais membre de son parti, je préférerais de loin Alain Juppé, qui me paraît être en mesure de réconcilier les Français. Je pense que par les temps qui courent la pondération et l’autodiscipline soient les seuls moyens de venir à bout de la crise. La faiblesse de François Hollande n’est pas celle d’avoir voulu réformer la société, mais l’image d’un homme pas capable de rassurer. C’est justement ce qu’essaie de faire l’ancien président. Il veut monter au créneau comme un coq imbu de lui-même en lançant des phrases vides de sens.

Faire de la musculation et en fin de compte que pour l’épate, est du « m’as-tu-vu ». Pourquoi réussirait-il mieux que lors de son dernier mandat ? S’il passait aux primaires il serait aisé pour Marine Le Pen de le démonter. Elle pourrait même le traiter d’usurpateur, car il s’inspire du programme du FN. Je doute que le peuple ait envie de le porter à nouveau au pouvoir, comme c’est le cas de son successeur. En fait nous aurions un cruel besoin d’avoir des visages nouveaux. Force est de reconnaître que Juppé aussi, fait partie de la vielle garde, celle qui a embourbé le pays. Le malaise actuel ne date pas d’hier. Il est sous-jacent depuis longtemps. Qu’attendent nombre de citoyens ? Une forte dose d’optimisme, la preuve que le pays n’est pas tombé dans un gouffre. Il faut leur donner l’impression qu’ils peuvent remonter à la surface pour pouvoir respirer. Ce n’est pas un pessimisme latent qui leur donnera la possibilité de regagner le rivage afin de respirer. Nicolas Sarkozy n’est pas le maître-nageur qui se jettera à l’eau pour le bien d’autrui. C’est peut-être la raison pour laquelle il a été balayé de la scène publique. Je ne peux que déplorer qu’il n’ait rien appris. Seules les personnes qui se remettent en question pourront faire bouger les choses !

pm

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/08/25/tout-le-vernis-dans-lequel-se-met-nicolas-sarkozy-peut-craquer_4988151_4854003.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *