L’attitude de Viktor Orbán envers les juifs, les roms et les migrants venant de Syrie et d’ailleurs est franchement insupportable. C’est du fascisme pur et dur. Dans de telles conditions, la Hongrie devrait, tout au moins pour quelques temps, quitter l’UE. Avec un tel gouvernement elle perd toute crédibilité et se met complètement en touche face à nos valeurs. Je ne vois pas pourquoi je soutiendrais un tel pays avec mes impôts. À force de ménager la chèvre et le chou, l’Europe perd toute sa crédibilité. Un homme qui jette son venin sur des personnes cherchant à sauver leur vie, devrait avoir honte. Prétendre que l’occident risque de perdre son identité chrétienne est du cynisme. Veut-il dire par là, que le fascisme, l’antisémitisme et l’exclusion sauveront notre civilisation ? Seul un sinistre personnage peut proférer de telles horreurs. Non, je ne peux pas m’identifier à une UE qui ne réagit pas plus violemment contre de telles diatribes. Il faudrait séance-tenante couper toutes les aides communautaires et mettre la Hongrie sous quarantaine. Elle ne mérite pas mieux !

Ce qui est désolant dans un tel contexte est de voir, que d’autres pays de l’Est emboîtent le pas. Les édiles du FN ne condamneront sûrement pas de tels propos. Le vrai danger est là ! Nous nous trouvons dans un tourbillon qui risque de nous plonger dans une catastrophe égale à celle de la montée du nazisme. Comme dans les années trente nous devons malheureusement constater que les démocraties se comportent d’une manière passive, comme s’il ne fallait pas brusquer des autocrates comme Viktor Orbán. Nous les traitons avec des pincettes, de peur de les indisposer ! Je pense qu’il y a des limites qu’on ne peut pas dépasser. Le premier ministre hongrois n’a pas de gêne, au contraire. On le laisse tout simplement faire. N’oublions pas qu‘ Adolf Hitler était traité avec autant de ménagement ! Il serait temps de faire pression, de désavouer une politique néfaste pour notre avenir ! Ceux qui pensaient que le fascisme était une réminiscence du passé se sont malheureusement trompés. Il est plus présent que jamais et nous colle à la peau. C’est toujours la même recette. En s’attaquant aux plus faibles, on donne le sentiment aux idiots, d’être des hommes supérieurs ! Serait-ce le cas du peuple hongrois ? N’oublions pas que pendant la seconde guerre mondiale il a collaboré avec les forces de l’axe, qu’il a accepté son broncher la déportation de milliers de juifs. Il n’est pas étonnant que dans ce contexte, les descendants réagissent de même. Contrairement aux Allemands, ils n’ont pas fait leur mea culpa ! Et dire que ces gens-là se déclarent chrétiens ! Ils n’ont rien compris à l’évangile, comme les islamistes par rapport au Coran. Des ignorants, qui par leur bêtise, sont diablement dangereux ! Voilà où nous en sommes en 2015 ! Réveillez-vous que diable ! La Commission européenne démontre une fois de plus qu’elle manque de courage. Qu’elle est parfaitement incapable de défendre une éthique ! On dit, que c’est pas diplomatie qu’elle se conduit ainsi ! J’en en ai marre ! Si elle consiste à accepter l’intolérance, je ne peux pas la soutenir. Malheureusement il n’y aura pas de révolution en Hongrie. Le peuple se complaît dans son confort et ne fera rien pour retrouver un peu de dignité ! Quel aveu d’incontinence ! Je suis outré et tenais à le dire haut et fort !

pm

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/09/04/hongrie-viktor-orban-heraut-de-la-politique-anti-immigration_4746275_3214.html

Pierre Mathias

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.