94% des membres auraient voté contre Jean-Marie Le Pen lors du scrutin par correspondance qui a été interrompu par la justice. 56,74% ont donné leur voix jusqu’à ce jour. C’est un résultat clair, qui ne pourra pas être tenu en compte. Il faudra que sa fille se résolve de faire appel à un congrès extraordinaire. Le patriarche a 87 ans, ce qui ne l’empêche pas de proférer des horreurs. Le racisme, l’exclusion et la diffamation font partie du répertoire. Il est compréhensible que sa fille ne trouve pas que cela fait bon genre. Le FN essaie par tous les moyens de se présenter sous un aspect honorable. Il veut se départir de ce genre de polémique qu’apprécie tant son fondateur. Mais ne nous faisons pas d’illusions. Le parti n’a pas changé d’orientation. Il est resté insupportablement populiste et discriminatoire. Ce ‚est pas en envoyant papa au rencart, que son image changera. Dans bien des cas la haine est le moteur de son succès.

S’attaquer aux plus faibles a toujours été et reste encore sa méthode électorale, malheureusement avec le succès que nous connaissons. Il est triste de constater que tant de citoyens se laissent prendre dans le filet de l’intolérance, qu’ils croient aux diatribes de sa présidente, qui leur garantit un monde meilleur. C’est de la frime ! Il n’y a qu’à lire le programme économique pour se rendre compte à quel point elle est loin de la réalité. C’est du Varoufakis d’extrême-droite, des chimères qui ne peuvent que faire empirer la situation. Il ne serait pas impossible que nous arrivions à une situation industrielle égale à la Grèce. L’isolationnisme est du poison pour les entreprises, mais allez faire entrer cela dans les têtes des habitués des Cafés du commerce. En chassant Jean-Marie Le Pen, Marine démontre une sacrée portion de cynisme. D’après ce qu’on entend des proches de la famille, elle n’a pas abandonné, au contraire, les visions politiques de son père. Elle s’exprime d’une manière différente, c’est tout. Je crains fort que le débat, s’il y en a un au FN, débouche sur plus de matière grise. Les militants récitent inlassablement la même rengaine sans essayer de creuser plus. On se satisfait de slogans, d’accusations. C’est cela qui fait son succès. Je souhaite que ce que nous avons vécu avec un Grexit probable, puisse faire réfléchir certaines personnes. Le populisme s’est avéré très dangereux pour ceux qui l’applique, mais avant tout pour le peuple. En exigeant le départ de l’euro, Madame Le Pen ruinerait définitivement le pays. Ce n’est pas son ami Poutine qui pourrait l’aider à sortir de ce mauvais pas. Les exemples négatifs fusent de tous les côtés lorsqu’on aborde les capacités de gouvernance de telles forces, issues pour la plupart d’entre-elles d’un mouvement protestataire, prouvant que le raz-le-bol n’est pas une bonne méthode politique. C’est aux autres partis de prendre enfin l’initiative de démontrer que le FN n’est qu’un caméléon, qu’il s’adapte aux plus bas instincts de l’homme. Je trouve malgré bien que le patriarche ait été remis en question. C’est à lui que nous devons cette marche dans la mauvaise direction, cet aveuglement concernant la réalité. Il serait temps que les électeurs s’aperçoivent que ce n’est pas à coups de gueule que leur situation s’améliorera. Ils feraient mieux de se mettre à œuvre pour assurer au pays plus de prospérité. Je crains fort qu’ils en aient pas envie !

pm

http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/07/29/front-national-vote-symbolique-massif

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *