En Thuringe l’AfD est devenu le deuxième parti du land avec 23,4 % des voix, devançant le CDU avec 21,8 % de suffrages, La formation de la Chancelière perd ainsi 11,7 %. C’est un débâcle sans nom. Le grand vainqueur est le ministre-président Bodo Ramelow de Die Linke avec 31 % de voix. Voyons de plus près ce que cette élection régionale peut représenter. L’AfD a pour ainsi dire doublé son score. Ceci est d’autant plus inquiétant que son leader Björn Höcke, est à la tête du courant le plus radical du parti, baptisé « L’Aile » (der Flügel). C’est ancien professeur d’histoire et d’éducation physique est un proche de l’idéologie nazie. Il est, ainsi que ses amis, sous contrôle du Verfassungsschutz, le service secret intérieur, parce qu’on les soupçonne d’avoir une attitude anticonstitutionnelle et de vouloir renverser le régime actuel. Une attitude proche de celle de l’OAS, les attentats en moins. Il s’est aussi profilé comme antisémite. Il a qualifié le mémorial de la Shoah à Berlin comme « un monument de la honte » et réclamé « un virage à 180 degrés de la politique mémorielle de l’Allemagne », considérant comme « un grand problème » que Hitler soit dépeint comme « l’incarnation du mal absolu ». Il a une attitude plus que laxiste envers le National-Socialisme. Cette situation est plus qu’inquiétante dans un pays qui se considère comme libéral, ouvert. Les anciens démons réapparaissent car le centre-droite que représentent les Chrétiens-Démocrates n’arrive plus à maintenir le cap.

Ce qui s’est passé hier, est une gifle pour Annegret Kramp-Karrenbauer, la ministre de la défense qui se trouve aujourd’hui à la tête de la CDU. Elle brille par sa complète incompétence. Mais aussi le SPD a encore perdu des plumes avec 8,2 % des suffrages. La philosophie des grands partis populaires est obsolète. Des formations qui rassemblaient en leur sein des mouvements politiques différents. Le tout sous un toit, mais cela ne représente plus grand-chose, car la politique de polarise de plus en plus. On ne demande plus à un parti d’être compétent dans tous les domaines. Il doit s’atteler plutôt à des problèmes bien particuliers, comme l’environnement en ce qui concerne les Verts, qui n’ont pas progressé en Thuringe. Il reste le grand vainqueur Bodo Ramelow de die Linke qui a causé un raz-de-marée. Près de 75 % des citoyens, tous partis confondus, louent sa compétence, sans sens du compromis. C’est lui l’artisan incontesté du bon résultat de son parti. Jamais Die Linke aurait pû obtenir ce score. Mais il se trouve aussi dans l’embarras. Il n’a plus de majorité vu le mauvais score de la Démocratie-Sociale. À l’heure, où j’écris cet article, ni la CDU, ni le FDP, qui est entré au parlement avec 5 %, sont d’accord de former un gouvernement d’union régionale, ce qui serait adéquat pour barrer le passage à l’AfD qui est en pleine expansion. Il est incontestable que les nouveaux länder posent de gros problèmes en ce qui concerne le néonazisme. Avec le renforcement du Flügel, l’aile extrême-droitiste de l’AfD, il y aura incontestablement une dérive totalitaire de ce parti. Vu l’État plus ou moins larvé des autres partis, à part les Verts, il y a de quoi être inquiet. Est-ce le résultat des années Merkel, qui ont été plus ou moins une narcose pour le peuple. Je ne vois pour l’instant personne qui pourrait faire face effectivement à l’AfD !

pm

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/27/nouvelle-poussee-de-l-extreme-droite-lors-d-un-scrutin-regional-en-allemagne_6017113_3210.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.