Benjamin Nétanyahou vient de déclarer à trois jours des élections, qu’Israël était prêt à annexer les colonies juives se trouvant en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. « J’appliquerai la souveraineté [israélienne] sans faire de distinction entre les [plus grands] blocs de colonies et les colonies isolées » Plus de 600 000 colons y habitent. Depuis 1967 l’occupation de ces territoires par des Juifs est illégale vu le droit international. Il était prévu que si un État Palestinien devait voir le jour, les colonies devraient être dégagées et remisent aux nouvelles autorités. Jusqu’à l’ère Trump, les États-Unis soutenaient aussi cette thèse. Maintenant tout cela est plus vacillant, depuis que le Golan a été déclaré par l’administration américaine comme faisant partie d’Israël. Tout cela est de la piraterie. Il n’est alors pas nécessaire de protester contre l’annexion de la Crimée par la Russie de Vladimir Poutine, comme c’est le cas actuellement aux USA et en Europe. Si on laisse passer de tels actes, il aurait fallu reconnaître au cours de la Seconde guerre mondiale, que la France dans son ensemble ait appartenu au Reich et que ses habitants soient des sujets allemands. Vous me direz avec raison qu’une telle pensée est insensée, qu’elle est hautement immorale. Je suis malheureusement obligé de me poser la question, si Benjamin Nétanyahou n’est pas devenu nazi ? Il n’agit pas autrement que Hans Frank, le gouverneur général de la Pologne occupée. Cette nation a été considérée comme étant rattachée à l’Allemagne nazie, ce qui au niveau du droit international est une hérésie.

Cela me fait mal de faire de telles comparaisons, mais quand un dirigeant comme le premier-ministre israélien se conduit comme un félon, je ne vois pas de raisons de le ménager. S’il réalisait un tel dessein, il mettrait son pays dans la catégorie des États pirates. Je pense qu’il ferait bien de réfléchir aux conséquences avant de prendre de telles décisions. Dans ce cas-là je me demande bien si Israël peut être considéré à part entière comme un pays démocratique ou si à l’égale de la Russie, il se mettrait en marge de la légalité. Tout cela me donne du fil à retorde, car je crains d’être mal compris et considéré comme un antisémite notoire, ce que je ne suis évidemment pas. Mais je ne vois pas pourquoi ménager quel pays que ce soit, lorsqu’il s’empare ainsi de territoires qui ne lui appartiennent pas. Cela consisterait à se plier à la loi de la jungle, celle du plus fort, sans laisser de chances aux lésés de se défendre. Je ne peux pas accepter une telle attitude, car elle ne peut qu’attiser la haine. J’espère que Benjamin Néthanyaou essuie un grave revers dans trois jours aux élections israélienne, mais malheureusement je ne m’y attends pas. Cela reviendrait à dire que le peuple cautionne la piraterie. Je me demande comment réagira la diaspora juive ? Il serait fatal qu’elle cautionne de telles déclarations, mais là-aussi je ne me fais pas d’illusions. Je suis par contre sûr que de telles diatribes attiseront encore l’antisémitisme, qui fait déjà des ravages en France ou ailleurs. Il serait temps de bien comprendre aux personnes concernées que Benjamin Nétanyahou propage ainsi la haine, qu’il manipule les Juifs à des fins hégémoniques.

pm

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/07/a-trois-jours-des-elections-legislatives-netanyahou-evoque-l-annexion-des-colonies-en-cisjordanie_5446837_3210.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.