Plus que 565 enfants d’immigrés sont encore détenus aux USA, malgré la promesse de les rendre à leurs parents. Parmi eux 24 sont âgés de cinq ans ou moins. 366 parents ne sont plus au États-Unis. 154 enfants ont témoigné le souhait de plus les revoir et 180 d’entre-eux ne peuvent pas être rendus car ils seraient menacés. Voici pour les chiffres. Il va sans dire que je trouve tout cela choquant. C’est comme si on prenait des gosses en otage. Comment avoir encore confiance en la démocratie américaine dans de telles conditions ? L’État est-il devenu félon ? Vouloir régler d’une telle manière la migration n’est pas acceptable. Il faudrait que Washington fasse tout ce qui est dans son pouvoir pour que les familles se recomposent, mais j’émets des doutes à ce sujet. Sait-on où se trouvent les parents qui ont dû quitter le territoire américain ? J’ose espérer que la communauté internationale fasse pression afin qu’un tel comportement ne se reproduise plus. Mais ce que je trouve inquiétant lorsque je lis le communiqué du ministère de la justice, c’est que cela puisse devenir un modèle pour d’autres nations combattant la vague migratoire. Je ne mets pas ma main au feu, que certains pays de l’UE ne seraient pas tentés de faire de même, prétendant que ce serait un bon moyen de dissuasion. Au cours de l’histoire, les enfants ont été toujours employés comme moyen de pression. On s’attaque à l’affectif et on sait que cela touche au plus profond l’équilibre mental.

En RDA nombre de petits ont été placés chez des familles d’accueil, certains ont été adoptés. Il s’agissait pour la plupart du temps, de gosses de dissidents, condamnés à de lourdes années de prison ou qui avaient été expulsés en RFA. La preuve à quel point ce régime était inhumain. Il n’y a pas de circonstances atténuantes pour moi dans ces cas bien précis. C’est ce qu’il y a de pire qui peut arriver. J’essaie de m’imaginer que si j’avais vécu une telle situation, ce qui serait advenu de ma fille ? On l’aurait brisée. En ce qui concerne les USA je trouve bien que Donald Trump ait dû faire machine-arrière en ce qui concerne ses méthodes radicales, mais si pour des raisons soi-disant administratives, on applique de facto les mêmes sanctions, on ne peut que condamner de tels agissements. Qu’adviendra-t-il de ces enfants ? Seront-ils expulsés dès qu’ils seront devenus majeurs ? Ou seront-il intégrés dans la société américaine ? Je n’ai aucun renseignement à ce sujet. Une levée de boucliers de la part de l’UNICEF serait souhaitable, aussi de membres influents de la société américaine, comme Madonna ou George Clooney. Lorsque la politique s’attaque à ce qu’il y a de plus intime, de plus viscéral, elle perd toute sa raison d’être. Il y a bien une convention internationale des droits de l’enfance. Il serait temps qu’elle soit mise en pratique. Lorsque je vois, qu’aujourd’hui encore, des enfants sont forcés de devenir des soldats et de massacrer les ennemis, je ressens un profond désarroi. Pour ARTE nous avions coproduit un tel film. Lorsqu’on voit ce que sont devenus de tels enfants, cela frémir. Des êtres luttant contre leurs démons. Des personnes ne pouvant plus trouver leurs repaires et pour cause !

pm

https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/08/18/plus-de-500-enfants-immigres-encore-detenus-aux-etats-unis_5343661_3222.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.