Renverser le Président avant la fin de la moité de son mandat, c’est ce que le fameux documentariste Michel Moore s’est mis en tête. L’auteur de Fahrenheit 11/9 est le seul qui aurait les moyens de le faire, mais j’en doute malheureusement. Trump est un personnage au sujet duquel on peut sortir les plus grandes horreurs et malgré tout on l’applaudira. Il remplit en quelque sorte aussi un rêve américain, celui du cow-boy qui peut aller pisser sur les tombes et qu’on vénérera pour avoir eu le courage d’avoir un tel toupet. Il est l’antithèse du sectarisme religieux, qui vous dicte de quelle manière vous conduire en société. Ces bien-pensants se prenant pour le peuple élu, prônant l’intolérance pour avoir encore plus de pouvoir, avaient eu l’illusion de faire de Donald une marionnette, c’est le contraire qui se passe. Il prend tout ce qui les caractérise à son compte tant que cela peut lui rapporter gros, mais ne se gêne pas de se faire la main sur le cul d’une pute. Tout cela dans l’atmosphère glauque du déisme ambiant, chez ces pharisiens prétendant s’être emparé de la vertu pour étouffer le peuple. Et si Trump sème la merde, tant mieux, grand bien lui fasse. Michael Moore pourra, preuves à l’appui, faire de lui le monstre national, le citoyen moyen le considéra comme un boute-en-train, le fou du roi qu’il aurait tant voulu être. L’intellectuel s’offusquera, essaiera de monter sur ses grands-chevaux, mais au bout du compte sera subjugué par son esprit frondeur. Il n’en a rien à faire des dames patronnesses et c’est ce qui le rend si populaire. Sur twitter il sème à tous vents un lot de conneries sans pour autant être sanctionné, il faut le faire. Trump maîtrise de main de maître les médias. Parler des fake-news est tout simplement génial. Se faire passer pour la victime d’individus qui veulent faire sa peau, il faut le faire.

Et au fait, à quoi penses-tu Pierre ? Cela m’étonnerait pas qu’il réussisse à se maintenir au pouvoir, même s’il perd momentanément quelques plumes. La politique ? Il la baise tant qu’elle lui offre une tribune, mais au fond de lui-même, il s’en fout comme en quarante ! Bien plus c’est son narcissisme, qui le guide dans le moindre de ses pas. Vouloir le contrer avec des thèses ? Ce serait du temps perdu ! Trump peut se permettre de changer d’opinion comme de chemises, on n’en tiendra pas compte. Mêmes ses sympathies pour les nazis de Charlottesville, ne lui enlèveront pas des voix. Comment en vouloir à ces braves petits ? Le Président sait parfaitement que c’est de la provocation. C’est sa méthode de trouver des adhérents, tant mieux pour lui. Et tout cela avec une fille, des petits enfants et un gendre juif. Il réussit même à rassembler les victimes d’Auschwitz et leur tortionnaires sous un même toit. La preuve pour moi, que Michael Moore aura bien du fil à retordre pour pousser la statue du grand timonier, pour lequel il se prend, de son piédestal. Même s’il avait passé dans le lit de Poutine, on l’encenserait. Que faire dans de telles conditions ? Une majorité d’Américains ayant subi un lavage de cerveau, il sera impossible de leur faire comprendre quoi que ce soit. Il faudra que le mouvement des jeunes anti-armes qui se dessine à l’horizon prenne de l’assise afin d’avoir le moindre espoir. Mais cela ne se fera pas tout de suite. Quelle fatalité !

pm

https://www.nouvelobs.com/culture/20180809.OBS0728/michael-moore-veut-faire-tomber-donald-trump-avec-son-nouveau-documentaire.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.