Déjà au nom des six millions de victimes des camps de concentration, l’État d’Israël ne devrait pas agir ainsi. À l’occasion de son 70ème anniversaire de sa création, ce pays n’a pas hésité à « faire hier le carton » sur 58 Palestiniens qui manifestaient à la frontière, entre le bande de Gaza et l’État hébreux, pour exprimer leur frustration d’être ainsi parqué comme du bétail sur un territoire occupé. Cela me rappelle le ghetto de Varsovie, soit disant autogéré par les Juifs, mais sous le feu constant des SS. Je m’incline devant ces gens qui eurent malgré leur situation terrible, la force de se rebeller. Ils ont essayé de sauver leur honneur. Les autorités israéliennes ne remarquent-elle pas qu’elles agissent dans l’esprit des SS ? Je suis outré, que des descendants – pas tous de loin heureusement – soutiennent de tels agissements. Je donne dans ce contexte raison à la Turquie et à l’Afrique du Sud d’avoir retiré leurs ambassadeurs de Tel Aviv, non pas de Jérusalem ! Non, la capitale d’Israël n’est pas la ville sainte. Elle devrait être la capitale d’Israël et de la Palestine à la fois. Je suis partisan de deux États sur un même territoire, car les deux populations n’arrivent pas à s’entendre. L’idéal serait pour moi un pays multiculturel et religieux mais nous n’en sommes pas là. Donald Trump a voulu provoquer le conflit actuel. Il le fait avec un certain plaisir car le soutien à Benjamin Netanyahou ressemble à celui de deux boss de la mafia. Des personnes dénuées de toute sensibilité et d’esprit humain. Ils devraient savoir que leur politique cause aussi des victimes dans les communautés juives de part le monde. Des personnes innocentes sont assassinées, car elles représentent pour leurs agresseurs la politique insupportable d’Israël. Le premier-ministre sait parfaitement bien qu’il attise ainsi l’antisémitisme. Il le fait d’une manière consciente, ce qui est bien pire.

Netanyahou a le toupet de se servir de la Shoah pour justifier ses actions digne du nazisme. Se servir des morts des camps de concentration n’est pas seulement pervers, c’est ce qu’il peut y avoir de pire. Quelle manipulation infâme ! Je me demande bien ce que diraient mes grands parents assassinés par les nazis à Theresienstadt ? Tout en ayant été baptisé étant bébé, ce qui se passe ici m’émeut au plus haut point. La raison pour laquelle je m’engage pour les Palestiniens, que je considère un peu comme les Juifs persécutés pendant l’époque du 3ème Reich. Comme eux, ils veulent avoir le droit de vivre, pas plus ni moins. Ce n’est pourtant pas si difficile à comprendre. Je tiens à dire haut et fort qu’elle est ma position dans ce domaine. Je combat comme je peux l’antisémitisme et le racisme que je trouve infâmes. Je condamne dans ce cadre toutes attaques contre les Juifs portant la kippa aussi bien que les musulmans affichant leur foi. Je les respecte tous. Mais en aucun cas les pyromanes, comme Netanyahou ou les imams fanatiques qui incitent leurs ouailles à massacrer des passants. Le premier-ministre israélien n’a pas compris que son pays avait le devoir de propager la tolérance et ceci au nom du passé. Non pas la violence comme il le fait. Dans ce cas-là il enlève à Israël toute sa raison d’exister !

pm

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/05/15/jerusalem-fete-son-ambassade-americaine-gaza-pleure-ses-morts_5298932_3218.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.