Emmanuel Macron a donné un coup de téléphone au Président iranien Hassan Rohani et lui a dit que la France ferait tout afin que l’accord sur la non-prolifération de l’armement nucléaire ne soit pas caduque du fait de la réaction insensée de Donald Trump. Ce dernier prétend que c’est le plus mauvais papier qui soit et que les USA en pâtiraient. Une fois de plus des propos incendiaires pour calmer les esprits de ses électeurs, des blancs modestes et souvent incultes comme lui, habitant à proximité des grands lacs et au Middle West. Des coups de gueule dont on se passerait volontiers. Le vase n’est-il pas en train de déborder, d’autant plus que bien des Républicains siégeant au Congrès sont d’avis que ce traité est le moindre mal et qu’ils feront probablement obstruction aux visées du Président Trump. Dans ce contexte très tendu, je trouve bon qu’Emmanuel Macron ait accepté l’invitation de se rendre à Téhéran. On ne peut pas en temps qu’Européen dire Amen à toutes les insanités provenant de Washington. Aussi regrettable que cela puisse être, il faut que la communauté internationale ne se soumette pas aux caprices d’un chef d’État sorti de ses gonds. Il serait temps que l’UE, la Russie, la Chine, les Indes et j’en passe fassent enfin leur propre politique, quitte a prendre leurs distances pas rapport aux États-Unis. Un isolation imposée de l’extérieur risquerait de mettre dans l’embarra l’économie américaine, peut-être une occasion pour les citoyens de réfléchir. Il ne sert à rien de répéter que ce président est un désastre pour son pays. Il faudrait que les citoyens n’ayant pas perdu leur raison – peut-être actuellement une majorité – fasse tout pour faire pression afin « que ce brave homme » prenne une retraite prématurée « bien méritée. » Mais je ne pense pas qu’il faille s’attendre à une bonne nouvelle provenant de l’autre côté de l’Atlantique, car les Américains sont légalistes. Pendant les trois ans qui restent, nous vivront sur une poudrière, car nous avons affaire à un individu primitif.

Je crois que dans un tel contexte il faut relever le défi comme le fait Emmanuel Macron pour faire bien comprendre à Donald Trump, qu’il y a des limites à ne pas dépasser. Ce serait une occasion inespérée de renforcer l’UE. Madame Merkel ferait bien d’en prendre de la graine et soutenir toutes initiatives allant en direction de plus en plus d’indépendance. Et si des fois les USA veulent pousser le pion trop loin, qu’ils le fassent en cavaliers solitaires. Je pense que les milieux de la haute finance sis à New York et que les industriels californiens mettrons le paquet afin de convaincre les Représentants et les Sénateurs de se détourner de la Maison Blanche, comme ils l’ont fait pour le Obama-care. À chaque jour son désastre comme la décision de quitter l’UNESCO. Au lieu d’accepter un débat contradictoire, Trump semble être trop lâche pour se soumettre à la critique. Et si le gouvernement américain décide de rompre ses relations avec l’Iran, ce serait à nous d’approfondir nos liens avec ce pays. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de se confronter à lui. Au bout de tout cela que de terre brûlée. Et si cela continue il faudra mettre l’Alliance atlantique aux ordures. Il ne faut en aucun cas se laisser intimider par cet éléphant bousculant tout dans un magasin de porcelaine !

pm

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/43124-macron-politique-iran-monde-macron-envisage-rendre.html

Pierre Mathias

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.