5 heures 10. Les tripes semblent s’être rendues aux urnes. D’après les chiffres actuels, les électeurs partisans du brexit gagneraient avec 51,7% le référendum. Ce que personne en Europe n’osait penser, l’obscurantisme gagne de plus en plus de points et réussit à tout détruire sur son passage. La livre est en chute libre, l’économie vacille. Un suicide collectif ? Comment décrire autrement ce qui se passe !

5 heures 25. Le Nikkei perd 3,1%. L’or gagne 5,3%. C’est probablement qu’un début. J’ai de la peine à comprendre que le pragmatisme des Anglais puisse à ce point sombrer dans le vide. Les électeurs ne comprennent-ils pas qu’ils sombrent ainsi dans un marasme social ? Que leur emploi est ainsi mis en danger ?

5 heures 32. Birmingham vote avec 3000 voix d’avance pour le brexit. La preuve que l’UE est pour le peuple une entité étrangère. Bruxelles n’a pas réussi à gagner les cœurs. Elle est restée une administration froide dans ses décisions, très éloignée des besoins individuels. Sans un revirement complet de sa manière d’être, l’Europe continuera à se désagréger. Où est le programme social ? L’empathie pour les plus faibles semble s’être enlisée. Il serait trop facile d’accuser d’idiotie tous ceux qui se sont prononcés pour le grand départ.

5 heures 45. Il y a eu des voix qui se sont élevées contre le manque de démocratie à la tête de l’UE. C’est malheureusement un fait que je ne peux pas contredire. La crise grecque a démontré quelles prérogatives ont les bureaucrates. Il est passé dans les mœurs de prendre des décisions unilatérales sans pour autan passer par le peuple. C’est le prix que nous payons actuellement. Tout cela me déprime !

6 heures. L’Irlande du Nord ainsi que l’Écosse ont voté pour le maintien du Royaume-Uni dans l’UE. Probablement il y aura des voix qui réclameront la séparation. La fière Albion menace d’imploser, ce qui l’affaiblira encore plus.

6 heures 10. Le Nikkei perd 7%, le prix de la Livre se situe à 1,33 dollar. La potion a du mal à passer sur les marchés internationaux. Il serait primordial que l’UE profite du Brexit pour resserrer les rangs et donner ainsi l’impression aux investisseurs, qu’elle est mesure de gérer la crise. Ne soyons pas faibles !

6 heures 20. Qu’en sera-t-il de David Cameron. Malgré son engagement pour le maintien de son pays au sein de l’UE, il est un des artisans de cette catastrophe. Il a agi comme un apprenti-sorcier, sans se soucier du populisme qui gagne de plus en plus de couches de la société. J’espère qu’il aura le courage de démissionner !

6 heurs 35. Non, ne nous laissons pas abattre. Cela serait faire trop d’honneurs aux nationalistes durs et purs. Il serait opportun que nous reprenions au plus vite du poil de la bête. Les citoyens britanniques ont pris leur décision ; qu’ils l’assument. Je n’ai pas l’intention de verser des larmes de crocodiles. Qu’ils se débrouillent ! Il ne me reste qu’à souhaiter bon vent à l’Europe. À l’attaque !

pm

http://www.liberation.fr/planete/2016/06/23/le-probleme-d-un-referendum-c-est-que-les-tripes-l-emportent-toujours-sur-la-tete_1461588

Pierre Mathias

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.