Pour que cela soit clair, je suis croyant ! Mais force est de reconnaître que lorsque les religions se mêlent de la vie publique, elles crachent du venin. La police est entrée dimanche dans la mosquée d’Al-Aqsa à Jérusalem, pour y déloger des manifestants qui lançaient des projectiles sur des orthodoxes juifs qui fêtaient le Tisha Beav. Ces derniers de leur côté ont essayé d’occuper une place, où ils n’auraient pas dû avoir accès, car elle est considérée comme un haut lieu de l’Islam. Certains fondamentalistes voudraient qu’on détruise les mosquées pour ériger à leur place des synagogues. Quelle pauvreté spirituelle! Ce n’est sûrement pas le message que Dieu veut nous faire passer. Les musulmans pour leur part ne sont pas plus tolérants. Et tout ceci se passe au sein du monothéisme qui devrait nous rassembler au lieu de nous séparer. Malheureusement le dogmatisme envenime les rapports. Il est étrange que tous ceux qui réclament d’une manière véhémente d’être croyants, soient aussi violents. Ils essaient de justifier leurs méfaits en prenant en référence les écritures. Que ces dernières ont toutes la même origine ne leur vient pas à tête. Ceci pour la bonne raison qu’il ne s’agit pas de croyance mais de pouvoir et d’argent. Le spectacle que nous offre les religions est lamentable, car il attise les conflits au lieu de prôner la paix. L’exclusion est pour elles le meilleur moyen pour faire régner le totalitarisme. L’intolérance est une arme perfide qui n’a que pour but d’éliminer tous ceux qui ne se soumettent pas. Aucunes des grandes religions n’en est exemptes.

Il est étrange que la soi-disant morale soit à ce point sanguinaire. Ce qui devrait être un message nous incitant à vivre en bonne harmonie, est dénaturé. « Dieu est avec nous ! » C’est le slogan qu’avaient propagé les nazis. Mais comme leurs adversaires prétendaient la même chose, c’était du guignol ! On pourrait en rire, si ce genre de diatribes n’avaient pas été un détonateur précipitant dans la morts des centaines de millions d’hommes et de femmes au cours de l’histoire. Elle est faite de sang ! « Tu ne tueras pas ! », quelle plaisanterie ! Jamais une telle loi a été bafouée à ce point. Puis il y tout le spectacle désolant que nous présentent les pharisiens. Une soi-disant foi, qui n’a que pour but de mettre au pas ceux qui ne se soumettent pas. Et ceci avec un air de sainteté. Que ce soient les juifs, les chrétiens ou les musulmans, ils agissent tous de même. Lorsqu’on voit ce qui en résulte, toute personne censée n’a qu’une envie, leur tourner le dos. Il est certain que la violence existe aussi ailleurs, mais elle n’est pas empreinte d’un air de sainteté nauséabond. Je préfère tous ceux qui disent la vérité, que c’est l’appât du gain qui les amène à tuer, violer, déshonorer. Vous me direz que le résultat n’est pas meilleur, j’en conviens. Mais cela ne se passe pas en manipulant le message que Dieu veut nous faire passer. Justifier des crimes par la bonne parole n’est pas seulement perfide, c’est diabolique. Je ne crois plus à la paix parce qu’elle ne peut pas exister dans un tel contexte. Bien sûr il y a d’innombrables croyants qui refusent cette manière de faire, mais ils sont impuissants par rapport aux fous de Dieu. Ils plient l’échine et espèrent que la raison gagnera. À d’autres !

pm

dhttp://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/07/26/israel-apres-es-heurts-la-police-entre-dans-la-mosquee-d-al-aqsa_4699302_3218.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *