Sans appareil politique, sans expérience des joutes électorales, le système Macron s’improvise de jours en jours. En marche ! En avant toute ! Un nombre considérable de jeunes font vivre ce qui jusqu’à présent pouvait être considéré comme une utopie : l’engagement de ceux qui rejettent une certaine forme de société, qui défient la France sclérosée pour lui redonner une nouvelle ardeur. Ce qui compte c’est l’enthousiasme, le punch. Le phénomène qui se présente à nous est un acte d’ouverture, la volonté de bousculer les conventions. Ce n’est pas seulement le fait d’un seul homme, bien plus d’une jeunesse qui ne veut pas sombrer dans la morosité. Elle concerne justement ceux que la politique a repoussé dans des recoins. Je considère ce qui se passe actuellement comme une très grande chance de faire évoluer le pays dans un avenir moins sombre, de celui qui était annoncé. Un défi contre le pessimisme ambiant, un acte de joie de vivre. Je salue que ma génération, j’ai 71 ans, soit mis au rencard pour donner à la société un bol d’oxygène. Emmanuel Macron incarne plus un état d’esprit qu’un programme. Le tout est avant de bouger, de s’exprimer… Et cela ne peut que se réaliser dans une ambiance plus festive que ce nous vivons actuellement. C’est un pied-de-nez à la sinistrose, sans pour autant d’être conscient des ennuis. Lorsqu’on prend la température, on constate qu’elle est élevée, que la patient à de la fièvre. Weiterlesen…