Le voile intégral vient d’être interdit au Danemark. La femme, que la police a surprise avec cet habit, devra payer 134 euros d’amende. Cela s’est passé au centre commercial de Horsholm dans le nord-est du pays, où une autre femme a tenté de lui arracher le tissus qui cachait sa face. Que dire de cela ? Depuis le 1er août 2018, cette loi est en vigueur dans le royaume et contestée par nombre de personnes. Je me trouve moi-même dans un certain dilemme, que je voudrais décrire dans cet article. Une chose reste immuable pour moi, c’est la liberté pour chacun d’agir et de se présenter comme il lui plaît. Une priorité absolue. Bien moins s’il s’agit d’une contrainte, comme celle par exemple provenant du mari ou de la famille toute entière. Dans ce cas-là, la personne concernée a été forcée d’agir de cette manière, ce qui amènerait à mes yeux une interdiction immédiate. Comme vous le voyez je ne suis pas un pouce plus loin. Afin d’essayer de trouver une solution, je dois me poser la question de savoir quelle signification a le voile absolu ? Est-il le symbole de l’Islam pur et dur ? Je me permets d’en douter, car dans le Coran le prophète ne s’exprime pas d’une manière absolue à ce sujet. Il est peu question de vêtement dans le livre saint, bien plus du rôle de l’épouse et de la mère, une personne qui doit être respectée au plus haut point. Si cela devait s’avérer exacte, il serait difficile de voir dans la Burqa un symbole religieux, bien plus sociétal correspondant à une certaine manière de vivre au Pakistan ou en Afghanistan.

Comme nous les Européens ne sommes en aucune manière forcés de nous conformer à des pratiques locales, le refus pourrait se justifier, car ce serait un retour en arrière dans l’obscurantisme en ce qui concerne la dignité de la femme. Je suis, au moment, où je vous écris, à deux pas de Genève, sur France, à mon domicile. Lorsque je passe par les quais de la ville internationale afin de me rendre à Chamonix par exemple, je vois de plus en plus de femmes portant le voile intégral. Lors d’un film tourné à Marseille, j’avais interviewé l’une d’elle. Contrairement à ce que j’aurais pu penser, elle avait été très sûre d’elle et aurait refusé toutes discriminations en ce qui la concerne. « Voyez-vous, sous le couvert de ce tissu, je me sens plus libre que jamais. Il ne viendrait jamais de la part d’un coreligionnaire lenvie de m’importuner. Le voile est pour lui une limite qu’il ne doit pas passer. Vu sous cet angle, la Burqa, nommons la comme cela par commodité, serait malgré l’opinion de théologiens un symbole religieux ! » Lorsqu’il est question d’une manière de vivre favorisant une autre approche d’Allah, tout radicalisme de ma part serait parfaitement déplacé. Mon premier but est de ne blesser personne. À nouveau une fuite en avant. Placé ainsi au pied du mur, je penserais qu’il serait mieux que je soie pour l’autorisation totale de le porter ou non. Si je me réfère à la Charte des droits de l’homme, je ne peux pas agir autrement. Vu sous cet angle, je dois m’opposer à la loi danoise, même si le voile intégral ne me laisse pas indifférent. Tant que cela se déroule normalement, il n’y aurait pour ma part rien à redire. Un avis assez osé pour un laïc comme moi, impliqué à fond dans la sauvegarde de la liberté individuelle.

pm

https://www.lemonde.fr/international/article/2018/08/04/premiere-amende-au-danemark-pour-port-d-un-voile-integral_5339414_3210.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.