Peut-être que moi aussi, depuis que je vis en Allemagne, suis atteint d’un virus sécuritaire, qui freine mes pensées ? Plus pouvoir s’imaginer qu’un certain chaos est parfois nécessaire pour faire évoluer les choses ! Oui, je l’avoue, je crains que si le gouvernement actuel tombe et que de nouvelles élections étaient proclamées, es partis traditionnels passeraient plus ou moins à la trappe. Un messie, comme cela avait été le cas en France, je ne l’aperçois pas outre-Rhin pour l’instant. La question qui se pose est de savoir, si une majorité qui met le met le bien-être au premier plan, qui se complet dans les loisirs, veut vivre sous le giron de plus ou moins vieux barbons, qui croient avoir inventés la poudre. Eux qui semblent être complètement poussiéreux et sentent comme du beurre rance, veulent nous montrer le droit chemin et cela marche, comme le démontre ce cher Matteo Salvini, de son état ministre de l’intérieur italien et fasciste. Les citoyens n’ont-ils pas compris, que leur sacro-sainte société de loisir, en prendrait un sacré coup. Pas de quoi rire… Que de l’ennui !

Où est-ce un bal de carnaval, où les participants essaient de jouer aux SA, aux SS, aux chemises brunes ou noires, aux tortionnaires des camps, afin de passer le temps. Lorsque le peuple baille, il y a danger. Pour passer le temps, une nation connue pour ses philosophes, ses poètes et avant tout pour ses musiciens, commence à ruer dans les brancards, car il y en marre de la préséance. « Si on jouait au petit Führer ? » Pour des gens qui comme les Allemands, prennent tout au premier degré, il y a danger. Faire joujou avec la révolte et passer après à l’ordre du jour, n’est pas la tasse de thé de ces êtres enferrés dans leurs principes que sont les Allemands. Il y a belle lurette que le divertissement est devenu un dogme, une marche-à-suivre qui devrait être inaltérable. Au lieu de rire de soi, tout est pris au sérieux. Le jeu devient une menace, comme celle de la chasse aux migrants. Mieux que des jeux vidéos, où le virtuel devient de plus en plus obsolète. Et c’est bien cette ambiance, dans laquelle se trouve aujourd’hui l’Allemagne, qui a de quoi inquiéter. Je croyais que l’homme du 21ème siècle avait définitivement largué tous ces clichés ! Mais à mon grand étonnement, je ne crois pas que cela soit le cas. Lorsqu’on voit les maîtres de plaisirs, des durs à cuire de l’AfD, il est permis de se poser la question s’il est possible de digérer le repas que nous font ingurgiter cet Hitler miniature qu’est Björn Höcke, le gentleman très british qu’est Alexandre Gauland, qui doit se prendre pour Houston Stewart Chamberlain, l’idéologue raciste, sans parler des ladys, Alice Weidel et Beatrix von Storch qui sont dans leur sillage. Passons ! Non, nous ferions mieux de nous séparer au plus vite de ces saltimbanques, mais comme il est souvent de mise, le peuple est trop curieux pour les laisser tomber.! « Faites vos jeux, rien ne va plus ! » Ou mieux encore, jouer à la roulette russe ! C’est du romantisme pur ! Vous croirez probablement que ce que j’écris ici n’est que le reflet de mon état psychique dut au sevrage, il n’en est rien. C’est la réalité dans laquelle se complet le peuple allemand, celle de pouvoir fêter la fin du monde !

pm

https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/07/03/en-allemagne-fragile-accord-entre-angela-merkel-et-la-csu_5324978_3214.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.