Les jeunes consomment moins d’alcool, de tabac et de drogues. Ce sont les dernières statistiques qui l’indiquent. Je ne vais pas décortiquer tous les chiffres, qui sont encore assez élevés, mais plutôt essayer de me faire une idée de la situation en général, où se trouvent actuellement les jeunes adultes. Beaucoup d’entre-eux étaient de forts consommateurs, car ils craignaient que leurs perspectives d’avenir soient compromises. En ce qui concerne la formation, les jeunes Français se trouvent dans une situation plus difficile que celle des Allemands par exemple. Une fois de plus je veux parler des innombrables concours qu’ils doivent passer après par le bac, afin de pouvoir entrer dans une école professionnelle. Il est vrai que les places à pourvoir, sont assez réduites. Parmi mes connaissances, je connais un grand nombre de jeunes qui sont depuis des mois, sinon des années, en file d’attente et ceci avec une perspective réduite de réussite. Se trouvant dans une telle situation, il n’est pas étonnant qu’ils aient des doutes quant à leur avenir. Beaucoup d’entre-eux ont eu recours à la dive bouteille ou à de l’herbe afin d’atténuer leurs craintes. Il ne sert à rien de faire de la répression en ne tenant pas compte des raisons de telles dérives. Je pense que c’est du devoir de nos édiles de corriger certaines traditions, qui sont à mon avis obsolètes. Comme de vouloir trop tenir compte de la théorie au dépend de la pratique.

Bien des métiers dans le domaine de la santé suivent une telle voie, malgré la pénurie de personnel infirmier. Il est déconcertant pour bien des jeunes de voir que de tels postes soient pourvus par des personnes venant de l’étranger, avant de tenir compte de leur situation. Tout cela attise la xénophobie que je condamne de toutes mes forces. Mais dans ces cas-là je comprends pourquoi un grand nombre d’aspirants à ces professions, soient forcés de faire leur apprentissage en Allemagne, où avec le bac il n’y a pas de difficultés d’entrer en apprentissage. Je ne sais pas si la baisse de la consommation « des abrutisseurs » est due à de meilleures perspectives de travail ? Il se peut que la brise d’espoir que nous vivons aujourd’hui réduit leurs angoisses. Puis il y aussi l’attrait du sport. Il doit jouer un certain rôle pour beaucoup. Aussi de pouvoir par ce biais se forger de meilleures perspectives, est sûrement une bonne motivation à ne pas mettre leur avenir sur le ballant. Les campagnes pour dissuader les jeunes à détruire leur santé ont sûrement aussi été bénéfiques. Mais je suis d’avis que le tout doit être accompagné de mesures sociales. Dans le cadre de la politique de la ville il doit se passer beaucoup plus. Il faut à tout prix briser l’ambiance de ghetto qui règne dans les cités. Il faut, comme je l’ai évoqué ici, éviter que les jeunes soient en rades et passent des journées entières dans la rue, parce qu’ils n’ont rien à faire. Ceci est la cause de la délinquance avec les effets pervers que nous connaissons. Beaucoup de jeunes adultes consomment par ennui, parce qu’ils se sentent mis dans un trou noir. Je saluerais que l’apprentissage soit mis en avant, comme c’est le cas en République Fédérale d’Allemagne. Apprendre un métier sur le tas en gagnant un peu d’argent empêcherait plus d’un d’aller à la dérive. Il faut y penser !

pm

http://www.lemonde.fr/addictions/article/2018/02/06/les-jeunes-consomment-moins-de-cannabis-de-tabac-et-d-alcool_5252484_1655173.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.