Margaux Dubreuil a 27 ans. Elle s’est convertie à l’Islam à 18 ans et a passé quatre ans en Syrie. Elle est détenue par les Kurdes dans un de leurs camps et ceci avec ses trois enfants : une fille de 6 ans, un garçon de trois ans et un bébé de cinq mois. Les deux derniers sont nés en Syrie. Elle a été mariée à plusieurs reprises avec des terroristes français. Elle a été arrêtée à Rakka à la fin octobre. Ses parents ont été mis en examen pour lui avoir fait parvenir de l’argent. Ils sont accusés « de financement d’une entreprise terroriste » par la justice française. Sa famille prétend qu’ils n’ont que pensé à la survie de leur fille et de ses enfants. Une déclaration que je trouve plausible. J’aurais probablement agi de même, si cela avait été le cas de ma fille. Mais cette enquête est néanmoins juste. Il faut en effet clarifier les faits. Mais cela m’étonnerait qu’ils soient condamnés, car il aurait été plus qu’inhumain que des parents laissent tomber leur fille et leurs petits-enfants. Cela ne veut en aucun cas dire que Margaux Dubreuil soit disculpée des faits qu’on lui reproche. Lorsqu’elle est allée en Syrie elle avait l’âge de raison. Comme parents ont sait parfaitement comme les jeunes réagissent dans leurs années de rébellions. Des réactions dues à des colères contre la société en général, à de la révolte contre les préjugés. Il suffit qu’elle ait été amoureuse d’un jeune musulman, pour qu’elle réagisse de cette manière unilatérale. Mais il suffit que son amoureux de l’époque ait été un fanatique religieux, pour qu’elle soit entraînée dans ce tourbillons. Et si en plus elle a subi un lavage de cerveau de la par d’un Imam, il n’y a plus de retour, même si elle avait pris ses distances par rapport à la religion.

Et que dire de ses parents ? Il est très difficile de les accuser sans connaître parfaitement le dossier, comme c’est mon cas. Mais il y a une chose qui est certaine, elle a quitté la maison familiale à un âge, où les enfants prennent leurs distances par rapport à leur famille. Cela a été aussi le cas chez nous, ce qui est normal et ceci même si nos rapports peuvent être qualifiés d’exceptionnels aujourd’hui. Et encore une chose par rapports aux personnes qu’elle a côtoyées. Ce n’est pas parce qu’ils sont musulmans, qu’il sont des terroristes. La très grande majorité d’entre-eux sont complètement opposés à l’EI. Ce serait pratiquer l’exclusion de réagir ainsi. Vous aimeriez savoir ce que je ferais dans une telle situation? Je me mettrais en contact avec un imam réputé pour son opposition à tout fanatisme et lui demanderais conseil. Il y en a un grand nombre en France qui m’enverraient auprès d’organisations s’occupant de tels cas. Bien des familles arabes sont frappées par de tels problèmes et en souffrent. Elles sont menacée et vivent souvent dans la peur. Je n’essayerais en aucun cas de l’inciter à renier sa nouvelle religion. Je ferais tout au contraire pour m’y intéresser. C’est ce que j’ai fait avec ma bouddhiste de fille. Je suis à fond pour la liberté de croyance, mais en même temps contre toutes formes de fanatisme. Et évidemment opposé au terrorisme, quelle que soit son origine. Je ne sais pas si le parents de Margaux ont pris assez de temps de lui parler lorsqu’elle était adolescente. Mais il n’est jamais trop tard pour rattraper tout cela.

pm

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/12/08/terrorisme-les-parents-de-margaux-dubreuil-retenue-par-les-forces-kurdes-deferes_5226959_1653578.html

Pierre Mathias

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.