Les couleurs du drapeau Jamaïcain sont les marraines pour un nouveau gouvernement de coalition ! Ce sont les couleurs des quatre partis : le noir pour les démocrates chrétiens et sociaux, le jaune pour le FDP et évidemment le vert pour les écologistes. Mais que peut-on prévoir de cette mixture? Quatre partis se crêpent le chignon, car leurs opinions sont souvent diamétralement opposées l’une par rapport à l’autre. Que ce soit les Verts avec le CSU, le parti conservateur de Bavière, en ce qui concerne avant tout le regroupement familial des immigrants ou les libéraux avec le CDU, lorsqu’il s’agit de couper le robinet aux aides accordées aux nouveaux Länder. Ils veulent que l’impôt de solidarité soit tout simplement éliminé. Les négociations continueront probablement jusque dans la nuit du dimanche au lundi. Et ce ne sont que des discussions de sondage. Ce n’est qu’après un vote des délégués de chaque parti, que nous saurons si oui ou non, on pourra probablement continuer à hisser le drapeau de la Jamaïque. Je crois que les instances des partis réussiront à rédiger un programme, mais il est sûr qu’il ne peut qu’être bancal. Je crois qu’il déplaira souverainement aux militants de ces quatre formations qui pourraient faire capoter le tout. Ce serait un très grave coup pour la démocratie allemande. Elle prouverait ainsi qu’elle n’est plus capable de respecter le souhait des électeurs. En cas d’échec il faudra refaire voter le peuple.

D’après les informations de ce soir, les pourcentages de chaque parti seraient à peu près les mêmes qu’au 24 septembre. Les leaders en sont parfaitement conscients, mais même s’ils arrivaient finalement à ficeler le paquet, personne ne pourra dire pour combien de temps ? Puis il y a encore autre chose, la Chancelière semble être encore plus faible que ce que je supposais. Elles ne semble pas enflammer les esprits avec des idées novatrices. L’impression prévaut qu’elle est fatiguée, ce qui est normal après 12 ans de pouvoir. Et le SPD ? Il ne sortira pas de sa réserve et continuera sûrement à jouer un rôle dans l’opposition afin de reprendre des couleurs. Il serait vain de croire qu’il retourne casaque, car il se désavouerait encore plus. Le travail novateur prendra au moins quatre ans, sinon plus. Et s’il y avait des élections prématurées, cela ne l’arrangerait aucunement. Les démarches qui ont lieu me déplaisent car il n’est que peu question, comme il me paraîtrait indispensable, de l’UE. Peut-être pour ne pas ouvrir un nouveau dossier de discordes, ce qui ne se serait pas passé avec les sociaux-démocrates. Mais ce n’est pas seulement une question de programme, mais aussi de certaines relations humaines qui sont plus que tendues. Le CSU n’aime définitivement pas les Verts, car il les prends pour des farfelus. Ils ne tricotent plus des chaussettes de laine dans l’hémicycle, mais voudrait que tout soit fait pour que le réchauffement de l’atmosphère soit stoppé. Ils ont déjà accepté des compromis qui feront très mal, car ils montrent trop de complaisance en ce qui concerne l’énergie fossile ou le diesel. En fin de compte il n’y aura qu’une valse-hésitation. Oui, je le dis tout haut, la République Fédérale d’Allemagne s’achemine dans une très grave crise, car il n’y aura aucune homogénéité.

pm

http://www.lemonde.fr/international/article/2017/11/17/coalition-jamaicaine-en-allemagne-pourquoi-les-negociations-sont-si-difficiles_5216597_3210.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *