Rihanna a été reçue à l’Élysée pour parler de sa fondation qui a pour but de promouvoir l’éducation. Comme cela avait été le cas avec Bono, les Macrons encouragent tous ceux qui dans le monde du spectacle ou ailleurs s’engagent pour la formation des jeunes. Il est question avant tout de donner un coup de collier cette année à l’Afrique. Il est évident qu’il ne peut pas y avoir de prospérité sans des connaissances accrues. C’est un peu grâce à de telles vedettes qu’au prochain G20 ce thème sera à l’ordre du jour. Il est évident que si nous laissons les jeunes dans la déshérence il faudra s’attendre à des remous majeurs. C’est dans notre intérêt à tous d’être actifs, de montrer notre volonté de faire évoluer la situation. En ce qui concerne la France, il y a du pain sur la planche. Dans ma région il y a un grand nombre d’enfants d’immigrés qui n’arrivent pas à toucher pied, dans une société qui leur est hostile. Plus par dépit que par une volonté criminelle, certains d’entre-eux se livrent à des larcins et à des vols à main armée. Les bons bourgeois crient au crime, voudraient employer des méthodes musclées, faire passer le Kascher pour se débarrasser de ces éléments qui dérangent. Se sont-ils posés la question pourquoi on en était arrivé là ? Comme d’habitude ces jeunes sont issus de familles sinistrées, souvent touchées par le chômage. Au lieu de s’atteler à leurs études, ils ont préféré glandouiller dans la rue. La drogue vient s’ajouter à tout cela. N’allez pas croire que je veuille en aucune façon excuser de tels agissements en brandissant la précarité comme une des raisons essentielle, mais il est clair qu’elle y est pour beaucoup lorsqu’il est question d’un manque de formation, qui découle du manque d’avenir. Il est bon que des stars comme Rihanna viennent nous rappeler que nous avons les moyens de faire évoluer les choses. Emmanuel Macron a bien compris que s’il ne se passait pas quelque chose d’urgent dans la réhabilitation des populations des banlieues, nous irions à notre perte. Non, je m’exagère pas, mais je considère que la lutte contre l’ignorance doit avoir la priorité totale en France.

Toutes aides sociales sont obsolètes, si elles ne sont pas accompagnées de mesures scolaires et de formation professionnelle. Et comme la culture est notre seule matière première, il faut la propager encore plus dans le monde. Un exemple, notre engagement au Mali. La lutte contre les terroristes d’Ansarul Islam ne peut qu’avoir à long terme du succès que si elle est accompagnée d’un programme d’assistance regroupant aussi l’éducation. Si on ne s’en prend pas aux racines du mal, toutes actions militaires ne pourront pas être pérennes. De réagir rapidement est une chose pour empêcher le mal, lancer des perspectives autre chose. Comme on le voit, en France comme à l’étranger, il faut travailler dans la durée. C’est probablement le manque d’une volonté commune de s’en prendre aux racines mêmes du mal qui a conduit à l’échec de l’action de la communauté internationale en Afghanistan. J’ai un ami qui a fait pendant des années la classe aux enfants touaregs au Sahara. C’était une pas dans le bonne direction qui a été malheureusement abandonné. Des groupuscules islamistes ont pris malheureusement la relève ce qui devrait nous faire réfléchir. Tout euro investi dans l’éducation est un investissement essentiel dans la lutte anti-terroriste que ce soit ici ou ailleurs !

pm

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170726.OBS2622/rihanna-recue-a-l-elysee-une-rencontre-absolument-incroyable.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *