Tout en écrivant cet article en entendant une cantate de Bach, j’arrive à peine à cacher mon désarroi, ma colère, ma hargne en ce qui concerne les religions. Elles qui devraient être génératrices de paix, incitent à la violence, à l’intolérance, à la discrimination, peu importe que le Seigneur se nomme Yahweh, Allah ou Dieu. Quand je pense aux carnages qui ont été commis en leurs noms, j’ai personnellement du mal à croire à la rédemption. N’est-ce pas que du bourrage de crâne ? Que des mots en l’air sans plus de profondeur ? J’attends qu’une religion respecte les hommes, peu importe leur origine. C’est le contraire qui se passe. En leur nom on massacre, on viole, on torture. Mais ce n’est pas le message qu’elles devraient faire passer ! Et pourtant je suis chrétien et bien ancré dans ma croyance. Mais il ne me viendrait pas à l’idée de me servir des armes pour imposer ma foi. Je trouve les incidents sanglants de l’esplanade des mosquées à Jérusalem insupportables, car il devrait être permis à tous de prier comme bon lui semble, qu’il soit juif, Chrétien ou Musulman. Non, je ne veux pas savoir qui à commencé, qui est plus responsable que les autres. Ce qui se passe ici fait partie d’une mosaïque de la haine, du mépris envers ses frères et ses sœurs.

L’âme est placée au dessus de toutes considérations territoriales. J’irais jusqu’à dire que les soldats israéliens armés sont complètement hors-propos dans un endroit saint. Mais aussi ceux qui veulent attaquer avec des couteaux des membres des forces de l’ordre. Tant qu’il aura les détecteurs de métaux à l’entrée de la grande place, Mahmud Abbas, le chef de l’autorité palestinienne coupera tous les ponts avec le gouvernement israélien. Il ne peut pas faire autrement, pour apporter la preuve qu’il n’est pas possible de prier dans de telles conditions. Je serais partisan que l’esplanade soit régi par une organisation internationale regroupant les religions monothéistes et d’exiger qu’Israël retire ses troupes. Il est impossible qu’un pays qui défend des intérêts impérialistes puisse « faire régner l’ordre spirituel! ». L’apprenti-sorcier qu’est Benjamin Nétanhayou a dans ce cas précis fait tout pour attiser le feu. Il a provoqué sciemment de tels événements en menant une politique d’occupation de la Palestine. Les colonies devraient être démantelées, si on souhaite le Shalom, mais ce n’est pas dans ses intentions. Mais attention, je condamne tout autant les attaques à mains-armées ou les attentats-suicides des Palestiniens musulmans, car ils contredisent la parole spirituelle du Coran. Qu’on ne me mette pas du côté des antisémites, car je le suis pas. Historiquement je condamne tout autant les Croisades, car elles ont prit le prétexte de vouloir sauver la chrétienté contre la montée de l’islam. En fait c’était une question de gros sous comme se qui se passe actuellement au Proche et Moyen-Orient. Vous me traiterez probablement de naïf de prétendre qu’il faille se passer des armes, dans le cas précis de l’esplanade sainte de Jérusalem. Je sais, il faut avoir les moyens de se défendre. Mais pas ici, car chaque mort en plus creuse encore plus les fossés existants. Ici il est question de l’âme, non de politique, de mercantilisme… mais d’amour divin.

pm

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/07/22/la-crise-de-l-esplanade-des-mosquees-a-jerusalem-provoque-de-nouveaux-heurts_5163908_3218.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *