Entre 20 et 50 cadavres ont été trouvés hier dans un camion-frigo en Autriche. Ils venaient de Hongrie. C’étaient des réfugiés qui ont essayé de trouver asile en Europe. C’est de l’horreur à l’état pur. La démonstration que les convoyeurs agissent d’une manière criminelle. Il en est de même pour les centaines de noyés près du littoral libyen qui sont décédés hier dans la journée. Le désespoir doit être énorme pour que des hommes et des femmes prennent de tels risques. Ils préfèrent être mal reçu que de renoncer à faire « le grand voyage ». Le drame des migrants nous collera à la peau, tant que l’UE restera dans les esprits le paradis sur terre. Pour ces personnes, malmenées par la guerre ou acculées à la disette, le moindre espoir compte plus que la réalité, qui est sinistre. C’est une question de survie ! Ceci même dans des endroits considérés comme étant politiquement relativement sûrs comme à l’Est du continent. Vouloir les refouler est une utopie. La conférence sur l’avenir des Balkans à Vienne a démontré l’impuissance des pays concernés face à la misère économique. Les ressortissants albanais, macédoniens, kosovars entre autres, ont-ils un autre choix que d’essayer de s’établir chez nous ? Je ne le crois pas !. Les gouvernements de ces nations s’attendaient à obtenir de l’UE la perspective d’un plan Marshall. La montagne a accouché d’une souris ! Avec 600 millions d’euro personne ne peut faire son beurre. Comment mettre en état une économie complètement sinistrée ? Sans des milliards ce n’est pas possible ! Tout le monde le sait ! Même en érigeant des murs, en déployant des rouleaux de fils de fer barbelé, rien n’arrêtera le flux des réfugiés. Vouloir se barricader est une illusion !

Je pense que le vrai problème réside avant tout chez tous ceux qui tentent leur chance à cause de leur situation sociale. Contrairement aux réfugiés politiques, qui peuvent tout de même s’attendre à ce que la situation dans leurs pays respectifs s’améliore, tous ceux qui ont le ventre creux resteront sur leur faim, comme le prouve la rencontre de Vienne. Que de la rhétorique, aucune action concrète à la mesure du drame qui se déroule devant nos yeux. Sur le papier il est aisé de vouloir transformer un désert en un jardin d’Éden. C’est de la poudre jetée aux yeux des autochtones. Il n’en sera rien, car la volonté n’y est pas ! Ne soyons pas dupes, un bon nombre « d’honnêtes citoyens » pensent qu’un migrant mort est un bon migrant ! Qu’un génocide peut être une solution finale ! Je sais, je n’y vais pas par quatre chemins, mais il y a des vérités qu’il faut oser de dire ! Les populistes ont beau se marteler en tête que nous ne sommes pas une terre d’exil, mais les faits démontrent le contraire ! Je crains que les événements s’envenimeront de plus en plus. Ce qui se passe actuellement peut représenter notre perte. Que nous soyons d’accord, je suis un inconditionnel du droit d’asile, peu importe qu’elles en soient les raisons. Mais il serait inconscient de se voiler la face. Il faut enfin que l’UE se mette d’accord sur les principes d’une loi commune et qu’elle l’applique. Aucun membre doit se dédouaner comme c’est le cas actuellement. La solidarité serait la moindre des choses ! Mais ne nous faisons pas d’illusions. Un jour il sera nécessaire de fermer hermétiquement nos frontières ! Je le regrette amèrement !

pm

http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2015/08/27/de-dizaines-de-migrants-retrouves-morts-dans-un-camion-en-autriche_4738482_1654200.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *