Il y a de quoi monter aux barricades. La décision de la SNCF d’augmenter ses tarifs de près de 3% est à mes yeux un scandale. Une fois de plus se seront les consommateurs qui casqueront ! Les dirigeants n’ont vraiment pas compris la situation de la plupart des ménages. Ils ont ignoré que la mobilité est un facteur essentiel pour faire redémarrer l’économie, sans parler de l’aspect écologique. Obliger les citoyens à prendre leurs voitures et à encombrer les routes est un pas de plus dans la mauvaise direction. Les effets collatéraux coûteront bien plus cher que l’apport financier supplémentaire que la SNCF s’octroie. Ce n’est vraiment pas la décision à prendre dans une période de crise. Elle démontre un manque évident d’éthique civique. Les plus démunis seront les premières victimes, une gifle contre l’esprit de solidarité. C’est là que l’État devrait intervenir. Il est évident que les fais augmentent, mais pas à ce point là. Une comparaison : en novembre le taux d’inflation était de 0,3%. Ce qui se passe ici est du domaine du cynisme ou la preuve d’une mauvaise gestion. Les patrons de la compagnie savent très bien à quel point les voyageurs sont dépendants des trains. Boycotter tout simplement la SNCF n’est pas possible. Vu de cet aspect la décision pourrait être considérée comme un chantage. Cet exemple démontre d’une manière éclatante que les responsables n’ont rien compris à la situation de la France. Les près de 3% en plus n’iront pas dans la consommation, ce qui est un handicape pour la marche des entreprises. Un de plus ! L’incidence sur le chômage ne peut pas être ignorée, même si elle n’est pour l’instant pas chiffrée. Les investissements supplémentaires de la SNCF ne combleront pas le manque à gagner des entreprises! Les primes transport devront fatalement augmenter, ce qui sera répercuté sur le prix des marchandises ou des prestations, ceci au détriment des salaires. En écrivant ces lignes je me pose la question de savoir ce qui s’est passé dans les têtes. Peut-on être aussi aveugle ? Vouloir ignorer l’évidence ? Il serait impératif que Manuel Valls intervienne au plus vite. Le fera-t-il ou dira-t-il qu’il ne veut et peut pas intervenir dans la gestion de la SNCF? Oublie-t-il qu’elle est encore nationalisée et ceci contre les directives de l’UE ? Le gouvernement subira l’effet désastreux d’une telle décision. Il sera alors inutile d’appliquer de la pommade ! Près de 3% en plus est de l’argent comptant, un trou de plus dans les porte-monnaies. N’oublions pas que la Révolution de 1789 a éclaté en partie à cause de l’augmentation abusive du prix du pain. Il y a des mesures qui prennent une valeur de symbole. Entraver la mobilité pourrait en être un ! Un pas de plus en direction de Waterloo !

 pm

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/12/26/la-sncf-augmentera-ses-tarifs-de-pres-de-3-en-2015_4546432_3234.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *