Non, ce n’est pas seulement une histoire de sous ! Le Front National a besoin d’argent mais a du mal à trouver une banque qui veut lui prêter de l’argent. En Europe il a essuyé que des refus, d’où la tentative de s’adresser à un institut bancaire russe. Banco ! C’est là qu’il a trouvé « son bonheur ». Est-ce une preuve que Vladimir Poutine est prêt à tout faire pour nous déstabiliser ? Le « clin d‘œil » adressé à l’extrême-droite européenne ne présage rien de bon. Est-il l’avant-coureur d’une stratégie ayant pour but de torpiller l’UE ? Je considère cet incident pas comme une bagatelle, ni comme un caprice d’un enfant voulant provoquer ses proches. C’est plutôt la preuve que tous les moyens sont bons pour provoquer le désordre. Lorsque les Russes ont pris comme argument que les Ukrainiens étaient en partie des extrémistes de droite, ils devraient un peu réfléchir. On ne peut pas d’un côté condamner – certes avec raison – les réminiscences du passé et de l’autre flirter avec Madame Le Pen. C’est un anachronisme. Moscou devrait plutôt réfléchir au dommage qu’il occasionne. En agissant de la sorte il provoque les démocraties. Je ne veux pas dire que le FN n’en fait pas partie, mais son langage est plutôt musclé en ce qui concerne la tolérance. Une société telle qu’il l’imagine pourrait dériver du côté du totalitarisme. Et c’est bien ceci que nous devons à tout prix éviter. Je sais, ce n’est pas en muselant un parti qu’on arrivera à écarter ce danger, mais on est en droit de se poser la question de savoir ce qui se trame entre les deux nouveaux partenaires ? Les responsables financiers du FN auront beau prétendre qu’il s’agit là que d’une opération financière, mais lorsqu’on connaît l’omniprésence du régime à tous les niveaux, il est évident que le feu vert à été donné par le Kremlin. Il s’agit bien là d’une manœuvre politique. Peut-être a-t-elle été engendrée par le refus de la France de livrer les corvettes. Une manière de sanctionner la politique de boycott de l’Occident. À la longue cela pourrait faire très mal ! Je pense que cette action est une arme efficace. Sans argent nécessaire il serait pour le FN difficile de mener une campagne électorale efficace. Du point de vue de Poutine il faut le soutenir pour provoquer le gouvernement en place. Il serait temps que les partis du centre et de gauche se manifestent, dévoilent ce qui se passe. Se taire ne serait pas la bonne solution. Madame Le Pen ne l’a pas mérité !

 pm

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/11/23/le-front-national-a-emprunte-de-l-argent-a-une-banque-russe_4527889_823448.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *