Les politiciens en Ukraine savent bien que sans un système démocratique ils n’auraient aucune chance vis-à-vis de l’UE. Plus que jamais ils sont dépendant de Bruxelles. La situation économique est désastreuse. Le PIB pourrait baisser de 8%, la monnaie nationale a été dévaluée de 11%. La cause ? Évidemment la guerre et la perte momentanée du Donbass, le plus grand centre industriel et énergétique du pays. Le président Petro Porochenko, comme homme d’affaires, sait parfaitement bien que l’Ukraine se trouve au bord du gouffre. Sans un miracle l’effondrement économique est programmé. Il y a aussi la dette envers la Russie concernant les livraisons de gaz naturel. Elle s’élève à des milliards. Pour tout investisseur ce pays est, dans les conditions actuelles, un puits sans fond. Il n’aurait qu’à perdre. Seule une intervention des états européens et des USA pourrait éventuellement créer un équilibre. Dans la situation actuelle de l’UE je ne pense pas que cette option est réaliste. Tout au moins dans les dimensions nécessaires. Dans un tel contexte il ne faut pas oublier le rôle de la géopolitique. Toute aide attirerait les foudres du Kremlin. Je doute fort que les chancelleries soient disposées à prendre de tels risques. Il faudrait tout d’abord mettre en route les revendications du Maïdan : lutter contre la corruption et les fraudes électorales. On en est loin. Cela n’empêche pas le peuple ukrainien de rêver. Il croit encore à une aide substantielle de l’occident. Il n’a pas compris que les décisions politiques ne se prennent pas sur un coup de cœur. La politique est plus que jamais une affaire de troc. Je te donne et tu me donnes. Et c’est là que le bât blesse. L’enjeu de l’Ukraine ne vaut pas, économiquement parlant, un Kopeck. Cette thèse peut paraître choquante, mais qui prétend le contraire est un fieffé menteur. Aussi douloureux que cela puisse paraître, Petro Porochenko devra s’arranger avec Vladimir Poutine. Du point de vue stratégique il n’y a pas d’autres solutions. Une option terrible lorsqu’on sait que la Russie est en train de dépecer l’Ukraine. Seul le pragmatisme peut faire avancer les choses. Le sentimentalisme serait destructeur. Allez expliquer cela au peuple !

pm

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/10/24/ukraine-les-elections-en-six-points_4512127_3214.html

Pierre Mathias

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *