Les Américains aimeraient selon 51 % des personnes interrogées, que les religions jouent un rôle plus important dans leur pays. Seules 18 % se sont déclarées contre. Pour le président Trump, un proche du mouvement évangélique, dont fait partie Mike Pence, le vice-président, de l’eau-bénite. Si ses adeptes religieux étaient intègres, ils devraient condamner son comportement, que cela soient les femmes ou ses affaire financières. Je me souviens encore parfaitement de l’interview que m’avait accordée le Cardinal Lustiger à Lourdes. J’avais tourné il y a quelques année un film sur la laïcité, où je lui accordais une place de choix. Il me dit concrètement qu’il refusait l’idée que l’État prélève les impôts ecclésiastiques comme c’est le cas en Allemagne. Il ne voulait en aucun cas que l’Église se rendent ainsi dépendante du pouvoir politique. Pour lui il était primordial qu’elle garde sa totale indépendance, pour qu’elle puisse exercer des critiques. Il ne prétendit pas qu’elle soit apolitique, au contraire, mais que si elle voulait convaincre les dirigeants sur tel ou tel thème, elle se devait d’être incorruptible. « Je ne serais pas catholique si l’État prélevait des impôts pour nous en France ! » Il était un fort partisan d’une église pauvre, proche des plus faibles, pouvant faire office d’avocat. L’avidité des ses coreligionnaires en Allemagne, mais aussi des Protestants, le mettait mal à l’aise. Pour souligner ses vues à ce sujet deux pensées. «Il ne faut pas confondre le statut des religions et le maintien de l’ordre public» (2004). Puis l’autre : «Vous voulez remplacer les prêtres par l’ordinateur? La vie chrétienne n’est pas un objet virtuel. Le Christ envoie ses apôtres partager à tous les hommes la vie de Dieu» (2000). Je ne peux que l’approuver. Pour moi le propre des religions est de nager à contre-courant, d’élever la voix lorsqu’il faut, mais de ne pas être mêlées à l’exécutif.

J’irais encore un pas plus loin, dans mes revendications au sujet de la séparation des religions et de la cause commune en déplorant que des partis se mettent sous la bannière de Dieu en voulant faire croire, qu’ils sont à son service. Pour moi c’est de l’usurpation, rien de plus, rien de moins. Il va sans dire que je n’approuve en aucune manière l’attitude des chrétiens notamment aux USA, qui cautionnent des mesures inhumaines de la part du président, qui avalent sans broncher des déclarations racistes et qui ne s’offusquent en aucun cas lorsque les droits de l’homme sont blessés. Pour eux les hommes ne sont pas égaux ! A-t-on affaire à des vendus ? Je serais prêt à le croire. Ce que nous vivons en ce début du 21ème siècle, après un siècle, où ont lieu des génocides, continue à rester immonde. Que de victimes de meurtres au nom du dogme ! Il y a de quoi être découragé. Ce qui m’étonne toujours plus, c’est la différence de taille entre les écrits théologiques qui réclament la tolérance, la paix, le respect d’autrui, même s’il partage un autre avis et la pratique, qui est une porte ouverte au prosélytisme avec toutes les contraintes qu’il amène. Une chose est certaine, nombre de conflits sanglants ont comme arrière-plan la religion. Lorsqu’il s’agit de croyance, l’homme perd toutes mesures, car ce sont ses émotions qui le régissent, non la raison. Comme homme de foi, je tenais à faire opposition à cette nouvelle de la nuit, qu’est l’attitude américaine envers la religion.!

pm

https://www.nouvelobs.com/societe/20190423.AFP5148/51-des-americains-favorables-au-renforcement-du-role-de-la-religion-sondage.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.