La sœur de Kim Jong Un, le dictateur de la Corée du Nord, a transmis aux président sud-coréen l’invitation de son frère à se rendre d’ici peu dans le Nord pour le rencontrer. Moon Jaye-in Kim Yo-jong se sont salués chaleureusement dans la tribune officielle des jeux Olympiques d’hiver de Pyenongchang, où étaient aussi assis le vice-président des USA, Mike Pence. Il ne manqua pas de montrer sa désapprobation en observant ce qui se passa. Il est évident que Donald Trump ne verrait pas d’un bon œil que les deux Corées de rapprochent. Il en est de même pour le Japon. Sinzo Abe n’aurait pas intérêt s’il y avait, comme c’était le cas pour l’Allemagne, une réunification. Cela aurait dès conséquences économiques et politiques pour le Japon, qui ne seraient pas favorables. Il faut dire que les souvenirs de la seconde guerre mondiale, quant à l’attitude de ce pays, sont restés encore très ancrés chez les peuples de toute la région. Aussi la Chine est concernée, qui a été très frappée par les troupes nippones en Mandchourie. Il est évident qu’on ne peut pas oublier facilement les massacres qui ont eu lieu. D’autant plus qu’une vague nationaliste est à nouveau perceptible au Japon. Le refus complet de se doter un jour d’armes atomiques n’est plus si perceptible qu’il y a encore des années. Le nationalisme laisse des traces, qu’il sera difficile d’effacer. Il ne sera pas possible de négocier quoi que ce soit en Corée, sans la participation de la Chine, du Japon, des USA et peut-être aussi de la Russie.

Je pense que pour l’instant tout le monde aimerait qu’on en reste à la situation actuelle, d’autant plus que Pyongyang n’a pas l’intention de céder, quant à son programme d’armes nucléaires. Kim Jong Un est en ce moment en position de force et compte bien le rester pour longtemps. Il est probable que sans cet apport militaire, il n’y aurait pas pu avoir de rapprochement entre les frères ennemis. Mais il fait pour l’instant aucun doute, que que Moon Jaye-in, le président de la Corée du Sud, ne pourra pas se démarquer des ses alliés. Il ne serait pas en mesure d’apporter une réponse adéquate à des attaques hostiles sur son territoire par les troupes du Nord, sans l’appui des USA. Je me demande pourquoi la Maison Blanche a un intérêt d’attiser le conflit. Du point de vue international tout le monde aurait à tirer avantage d’un rapprochement entre les deux nations de la péninsule. Je pense qu’il faut placer cette affaires plus dans le domaine de la politique intérieure des USA. Il est symptomatique que le président brandit la hache de guerre, dès le moment, où la justice américaine met en doute son intégrité en ce concerne la Russie de Vladimir Poutine. Il fait tout pour dériver les regards de sa personne en proférant des menaces sur Twitter. Sa manière de penser est primitive, cas c’est que dans la confrontation qu’il croit marquer des points. Tout comme son homonyme à Pyongyang. Ces deux protagonistes pourraient-ils subsister sans une atmosphère des plus tendues ? Je ne le pense pas. Il sera intéressant d’observer ce qui se passera les prochaines semaines. Est-ce que Moon pourra accepter l’invitation d’un tortionnaire ? Dire non serait aussi néfaste que d’y aller. Ube situation guère appréciable !

pm

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2018/02/10/la-s-ur-de-kim-jong-un-invite-le-president-sud-coreen_5254749_3216.html

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.