Ce n’est pas en accablant Steve Bannon de tous les péchés, que Donald Trump pourra éloigner le plus grand danger auquel il est soumis depuis le début de son mandat. Le président aurait dû savoir avec qui il a eu affaire, lorsqu’il le nomma directeur de sa campagne et ensuite comme un des ses principaux conseillers. Sous pression probablement de son gendre, Jared Kushner, il a renvoyé Steve Bannon de la Maison Blanche. Ce dernier n’a pas perdu de temps et a écrit un livre qui va être publié d’ici la semaine prochaine. Il y attaque le fils de Trump et l’accuse de trahison contre les USA, rien que cela. Il lui reproche d’avoir eu une rencontre avec une avocate russe, en compagnie de Jared Kushner et Paul Manafort, alors directeur de la campagne électorale. Le but de cet entretien, qui s’est déroulé au Trump-Building à New York, était de demander aux Russes de leur livrer des information accablantes au sujet de Hillary Clinton. Un tel geste n’est pas seulement répréhensible, il est une atteinte contre l’intégrité des États-Unis et est un fait si grave, qu’il peut être considéré comme si nocif, qu’on peut le considérer comme une affaire d’État, qui pourrait aboutir à des années de prison pour ce trio. Steve Bannon est donc passé à l’attaque, ce qui n’augure rien de bon pour la présidence. Lui, le représentant de l’extrême-droite américaine est passé à l’attaque contre son ancien mentor. Comme d’habitude Donald Trump l’a attaqué en réduisant l’influence qu’il avait eu concernant sa victoire. Mais il a affaire à un adversaire redoutable qui lui est intellectuellement supérieur.

Il se pourrait bien, qu’il est signé ainsi son arrêt de mort. Il est probable que Bannon apportera de nouvelles preuves de « la connexion russe », ce qui serait du pain bénit pour le procureur spécial, Robert Mueller, qui est chargé de l’enquête. Il est probable que les accusations qui figurent dans ce livre, sont exactes, malgré les dires de la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, qui prétend que le manuscrit est bourré d’erreurs. Tout l’entourage du président donne l’impression de ramer, Il y a panique dans le poulailler semble-t-il ! Tout cela pourrait conduire à une destitution de Trump, s’il s’avérait qu’il a consciemment menti. Depuis longtemps déjà il a perdu l’estime d’un grand nombre de citoyens, mais jusqu’à présent tout était encore au niveau des suppositions, malgré certains aveux de Trump junior. Quoique il arrive, le président est à présent dans le collimateur. Pour lui cela doit être un comble que les principales attaques proviennent maintenant de son camp. Tout cela paralysera encore plus les décisions politiques qui seront à prendre dans un avenir rapproché. Je me demande s’il est réellement conscient du danger qu’il encoure ? Pour l’instant il ne fait que ruer dans les brancards. Sa manière de mettre au pilori le FBI et la justice américaine ne peut qu’être une tentative maladroite de se débarrasser d’eux. En tous les cas c’est la preuve évidente qu’il se sent acculé. Les prochaines semaines seront intéressantes à suivre, en particulier les réactions du Parti Républicain. Lui aussi devra s’expliquer, ce qui peut lui coûter des voix aux élections du mois de novembre.

pm

http://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2018/01/03/enquete-russe-l-ancien-conseiller-steve-bannon-accuse-donald-trump-jr-de-trahison_5237297_4853715.html

Pierre Mathias

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.